Cinq astuces pour une vie de couple épanouie

lun 13/02/2017 - 17:09 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Sophie Peyron, qui a ouvert son cabinet au Puy-en-Velay, boulevard Gambetta, il y a près de deux mois, distille cinq astuces et choses à savoir sur l’amour.

>>> Pour les couples déjà formés

1 / Etre fidèle à soi-même, ne pas s’oublier
« Au début d’une histoire, lorsqu’on se rencontre, la magie s’installe. L’autre devient tout et on a tendance à s’oublier un peu. On ne vit que pour l’autre et à travers l’autre. Dans l’intimité, cela se traduit par l’abandon de ses propres envies pour des gestes dans l’unique but de faire plaisir à l’autre mais qui ne nous correspondent pas spécialement.
Donc il est important, dès le début, de garder à l’esprit qu’on est un individu avant d’être en couple parce que sinon, un beau jour, on se réveille, on pense qu’on n’est plus à sa place et on s’en va, souvent dans l’unique but de se retrouver. »

2 / Comment passer une Saint-Valentin réussie ?
« Je ne vais pas vous dire quoi faire. En revanche, je vais vous donner les pièges à éviter.
Evitez le restaurant où vous allez vous retrouver à 10 cm de vos voisins : pas l’idéal pour l’intimité. »

« Avant d'amener les menottes et le fouet, parlez-en d'abord avec votre chéri(e), pour éviter les mauvaises suprises. Vous pouvez aussi proposer de nouvelles positions, ou encore lire un livre érotique. On a de la chance, ces jours-ci « Cinquante nuances plus sombres » passe au cinéma. Si vous n’avez pas encore fait le test, prenez le bouquin, lisez-le à deux à voix haute et vous verrez que la dimension érotique de votre couple prendra tout son sens. »

----Feu rouge
S’appeler « maman » et « papa » une fois qu’on a eu des enfants. Rien de pire pour désérotiser une relation de couple.-----3 / Combattre la routine, rester dans la séduction
« Tout le monde est conscient qu’il ne faut pas laisser la routine s’installer dans le couple, mais finalement personne ne fait ce qu’il faut pour qu’elle ne s’insinue pas. Donc au fil du temps, parfois on a tendance à prendre un peu moins soin de sa personne. Madame ne se maquille plus, Monsieur ne se rase plus. Le week-end, on enfile un survêtement.
Or, il faut que l’autre continue de se sentir désiré, de se sentir séduit. Ça ne coûte pas cher de combattre la routine. Il ne s’agit pas de partir une semaine à l’autre bout du monde. C’est quelque chose qui se travaille tous les jours. »

>>> Pour les jeunes

4 / Ne pas avoir une image faussée de l’amour via Internet


----Feu vert
Comme l’éveil naturel à la sexualité débute autour de 12  ans, l’éducation sexuelle devrait commencer dès le collège selon Sophie Peyron et pas seulement avec le fonctionnement de l’appareil reproductif.-----5 / Pour sa « première fois », ne pas se « dépuceler » sans sentiments
« La première relation sexuelle a un impact sur toute la vie sexuelle qui vient ensuite. Les jeunes n’ont pas souvent conscience de ça. Sur l’instant, l’acte va se faire puisqu’on se dit qu’on est là pour ça. Parfois, on n’a plus envie de le faire mais on va se sentir forcé, on va se dire « allez, j’ai l’âge » ou « les copains l’ont fait ». Mais quand une première fois n’est pas agréable, elle a des répercussions négatives futures comme des dysfonctions sexuelles ou des troubles du désir, sans qu'on sache pourquoi. Et c’est lors d’une consultation, une fois adulte, qu’on retracera ces troubles à ce point de départ. Un accompagnement pourra alors permettre de retrouver une vie sexuelle épanouie. »

Annabel Walker

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire