Tous

Yssingeaux

Christophe Alévêque : '''ça va vous faire du bien de crever l'abcès'''

ven 31/08/2018 - 02:59 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

Tête d'affiche de la 27ème édition du festival du rire à Yssingeaux, Christophe Alévêque s'est produit ce jeudi 30 août 2018 au foyer rural devant quatre cents spectateurs.

L'actualité décortiquée
Après une entrée sur scène rocambolesque avec son et lumière "juste au début car après y en a plus", prévient l'humoriste, celui-ci décortique l'actualité et surtout ce qui l'intéresse. Et plus précisément, ce qu'en fait et ce qu'en dit la presse. Sujet après sujet, employant un ton magistral, il livre sa revue de presse décortiquée au fil des jours. Il aborde tous les dossiers : la pédophilie au sein de l'église catholique, la liesse de la coupe du monde qui fait oublier les problèmes plus pressants, les affaires politiques, les cadeaux fiscaux, la disparation de Johnny et celle de Dassault, les évasions  fiscales, l'opposition dans le gouvernement. Il évoque l'avancée du féminisme et le harcèlement sexuel, mais aussi les faits divers de ces derniers mois et plus récemment la démission de Nicolas Hulot. Les hommes politiques, bien sûr, ne sont pas épargnés.

L'heure du couvre-feu moral a sonné
Bouillonnant d'énergie, il veut démontrer comment l'actualité nous façonne à notre insu. Comme il le répète inlassablement au cours du spectace, "je n'ai plus aucune limite". Pour lui est venue l'heure du couvre-feu moral et il invite l'assistance à se lâcher en lui assénant : "laissez-vous aller, ça va vous faire du bien de crever l'abcès".

"Un humour incisif"
Frédérique et Max, venus de Tence et tous deux âgés de 50 ans, avaient déjà vu l'artiste sur scène en 2007 à Yssingeaux. "Son humour est incisif. Tout le monde en prend pour son grade. Il aborde des sujets un peu violents comme certaines affaires criminelles mais bon, c'est à prendre au troisième degré", résument-ils tout en malice.

"Une vision percutante de l'actualité"
C'était aussi l'avis d'Anne, 54 ans, et de Claude, 59 ans, habitants du Puy-en-Velay, qui sont venus avec leurs deux amis, Christine et Jean-Christophe, 58 et 55 ans. "Il a une vision de l'actualité assez percutante. Il se lâche et tout le monde ramasse," commentaient-ils séduits.
Le 27ème festival du rire se poursuit ce vendredi 31 août au foyer rural avec Gil Alma et son spectacle "100% naturel" et Antonia de Rendinger dans "Moi jeu" samedi 1er septembre également dans la même salle.

M-A.B.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire