Christian Allègre : "l’argent public ne doit pas servir des intérêts électoraux"

Par Nicolas Defay mer 11/05/2022 - 14:30 , Mise à jour le 11/05/2022 à 14:30

Dans la bataille des législatives 2022 qui gronde à l'horizon (12 et 19 juin), Christian Allègre se jette dans le combat politique avec l'oriflamme de La République En Marche. Quand sa camarade Cécile Gallien se positionne sur la 1ere circonscription, l'ancien militaire investit la seconde. 

Ci-dessous, sa profession de foi :

"Suite à une long cheminement au sein de nos Armées, notamment dans des territoires en guerre ou en crises, j’ai pu mesurer la place de notre pays et les valeurs que nous portions au sein des nations. Un vécu qui m’a permis d’analyser et de comprendre plus précisément mon environnement, de mesurer toutes les faiblesses et les grandeurs humaines.

Lorsque j’ai quitté l’institution, alors que j’ai obtenu l’autorisation pour être avocat, il m’a semblé plus important de me consacrer à l’aide aux plus souffrants, d’où mon engagement auprès d’Emmaüs ou de la Régie de Quartiers du Puy-en-Velay.

Au niveau départemental, Président de l’ensemble des associations d’Anciens Combattants et de mémoire, en lien avec les services de l’ONACVG, je privilégie l’aide à nos aînés, qui ont porté haut et fort les couleurs de la France. Ils méritent le respect, d’être protégés et accompagnés, dont leurs épouses et familles.

Titulaire d’un Master en droit, d’un 3ème degré d’Anglais, de nombreuses décorations, réserviste local à la jeunesse et à la citoyenneté, j’interviens régulièrement dans les groupes scolaires pour parler de notre histoire, de ce qui a guidé mon engagement au service des autres. Nous avons le devoir d’encourager et d’éclairer nos jeunes pour l’aider à faire face aux défis auxquels ils seront confrontés.

Aussi, dans ce monde qui avance si vite, qui laisse tant de personnes au bord du chemin, face à de lendemains incertains, j’ai décidé de rassembler le meilleur de moi-même, tout ce qui a guidé mon investissement au cours de ma vie, pour continuer à servir l’intérêt général, ceci avec transparence, honnêteté et l’intégrité qui ont toujours guidé mes pas.

Pour...

C’est dans ces conditions, que je me permets de vous demander votre confiance pour que nous fassions un bout de chemin ensemble, avec mon long parcours instructif et savoir-faire, mon écoute et ma compréhension, mes analyses et expérience, dont en géopolitique, en œuvrant ensemble, ceci sans tricher, avec simplicité, sans vous induire en erreur, avec la plus grande bienveillance et objectivité. Pourquoi ? 

Pour mettre un terme aux projets éoliens dans des zones sensibles et exceptionnelles, notamment à l’encontre des avis motivés des enquêtes publiques et des habitants. Des multinationales n’ont pas à venir imposer quoi que ce soit dans nos campagnes. Nos population sont en droit de garder la maîtrise de leur environnement, ceci envers et contre tous.

Pour mettre enfin un terme au cumul des mandants, ainsi que dans le temps. (De penser qu’à sa réélection n’est pas sérieux et totalement improductif).

Pour me consacrer totalement au travail parlementaire et non une fois élu, être distrait par une autre fonction.

Enfin pour reconstruire une vraie démocratie dans notre département, en respectant toutes les sensibilités et en étant attentif aux problèmes et autres difficultés du quotidien. En effet, nous devons sortir de ce système autocrate et pyramidal qui s’est mis en place depuis si longtemps. Une hérésie qui ne permet pas un fonctionnement démocratique normal. L’argent public n’a pas a être distribué d’une manière discrétionnaire pour servir exclusivement des intérêts électoraux.

Il est impératif de permettre à nos élus de tous bords, de recouvrer leur indépendance dans leur choix et gestion. Ils ont l’impérieuse nécessité de pouvoir s’exprimer et décider librement, sans en subir de contre coup.

Il est impératif également de respecter et protéger nos institutions et symboles républicains, dont notre Préfecture et son préfet. Un parlementaire n’a pas à exacerber et à exploiter des colères populaires, pour essayer d’un tirer un quelconque profit. Il est plus légitime d’apaiser les désordres en essayant de trouver les meilleures solutions pour résoudre les problèmes.

Il est primordial de prendre sérieusement en compte toutes celles et ceux qui œuvrent pour notre sécurité, qui sont trop souvent les grands oubliés, voire ostracisés et malmenés, non reconnus à leur juste valeur et dévouement.

Je monterai au créneau pour défendre toutes ces professions, notamment à l’endroit de nos magistrats, de nos policiers et gendarmes, de nos pompiers et gardiens de prisons, de nos policiers municipaux

Je fais le serment de...

De ne jamais tromper nos concitoyens par des manœuvres sibyllines et ne pas succomber aux lobbyings.

De ne jamais privilégier mes intérêts personnels, comme j’ai pu le faire tout au long de ma longue carrière.

De mettre toutes mes compétences et connaissances pour défendre le monde rural, améliorer nos infrastructures, développer l’économie locale, aider nos commerçants, nos entreprises, les personnes âgées, toutes celles et ceux qui sont en difficultés, en ayant une écoute attentive et bienveillante.

De défendre le pouvoir d’achat, dont les revalorisations des retraites, notamment à l’endroit des plus modestes. Je voterai, dès le premier juillet, l’indexation de vos pensions sur l’inflation qui vous rapportera 4% de plus par mois.

De revitaliser, cette deuxième circonscription abandonnée au privilège de la première, qui a droit aussi aux mêmes traitements, ce qui n’a pas été le cas jusqu’à ce jour.

D’être à l’écoute du monde associatif que je connais si bien, dont le rôle social est d’une si grande importance.

De mettre mes connaissances juridiques et constitutionnelles pour amender où mettre en œuvre de nouveaux textes législatifs, que je défendrai avec mes capacités intrinsèques.

De freiner la course folle des normes Françaises, trop de lois, de textes, de règlements ...ce qui reste ingérable à tous les niveaux.

D’avoir une attention plus particulière pour les plus fragiles, celles et ceux qui souffrent trop souvent en silence et qui n’ ont pas les moyens de défendre leurs droits, voire de se faire entendre ; nos aînés encore à domicile où dans des EHPAD, les femmes seules, souvent avec des enfants, les personnes handicapées...

Nous devons faciliter l’installation de médecins et centres de soins dans des zones, qui en auraient tant besoin. Il est impératif de prendre en compte le vieillissement de nos populations

C’est en ayant une écoute attentive et rigoureuse, que nous déterminerons plus précisément les priorités, ainsi, nous avancerons ensemble, dans la dignité et le respect mutuel, en mettant tout en œuvre pour innover, afin de répondre le plus rapidement possible aux priorités.

Avec vous, pour vous et pour nous tous, humaniste, profondément attaché à l’Europe et aux fondements de notre République, mon but ultime est d’apporter un projet d’ouverture, d’indépendance et de progrès. « Il faut savoir servir, sans se servir ».

  • Les candidats de la première circonscription

Electre Dracos (Lutte Ouvrière). Suppléant : Pierre Michallet.
Suzanne Fourets (Rassemblement national). Suppléant : Bruno Roule.
Cécile Gallien (Ensemble). Suppléant : Pierre Étéocle.
Celline Gacon (Nupes). Suppléant : Yannis Massard.
Virginie Léger-Portal (Parti animaliste). Suppléant : Carole Largier.
Emmanuelle Poumeau de Lafforest (Reconquête). Suppléant : Hugues Caro.
Dominique Samard (Écologie du centre). Suppléant : Allison Wozniak.
Isabelle Valentin (Les Républicains). Suppléant : Laurent Wauquiez.

  • Les candidats de la deuxième circonscription

Christian Allègre (Ensemble). Suppléant : Jean-Louis Do Carmo.
Corine Barbier (Debout la France). Suppléant : Sophie Dumas.
Antoine Brebion (Lutte Ouvrière). Suppléant : Georges Fridlender.
Jean-Philippe Clement (Écologie du centre). Suppléant : Estelle Chevillon.
Théophile Cloez (Convivialisme social). Suppléant : Jeremy Picard.
Philippe Cochet (Urgence écologie). Suppléant : Gisèle Naudier.
Clémence D’Aubignan (Reconquête). Suppléant : Nathan Achard.
Clément Lafont. Suppléant : Chloé Monot.
Thierry Perez (Rassemblement national). Suppléant : Catherine Arribage-Cassou.
Azelma Sigaux (Nupes). Suppléant : Jullian Carrié.
Jean-Pierre Vigier (Les Républicains). Suppléant : Corinne Bringer.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

2 commentaires

he

mar 07/06/2022 - 21:33

J.P. Vigier au 1° tour, peut-être. par contre 90 % c'est un rêve qu'il aimerait bien caresser. Cette élection est totalement imprévisible. Y compris dans la 1°. Quels impacts auront les affaires en cours sur la vision des électeurs de la capacité des candidats à les gérer ? N'oublions pas que les députés siègent à l'assemblée où se votent les lois ; leurs promesses sont les préoccupations des habitants qui ne peuvent être tenues que si leurs voix sont suffisamment nombreuses au moment du vote des lois.   

du

mer 11/05/2022 - 22:08

La 2ème circonscription est maudite. Entre Mme Sigaux qui désigne comme responsables de l'incendie de la Préfecture les forces de l'ordre qui l'ont défendu contre la sauvagerie de ses camarades en jaune et voudrait aussi avec ses amis du REV "réguler la population mondiale" et M.Allègre qui lui nous propose de marcher au pas le drapeau à la main pour rendre hommage au "monde rural" et aux vieux, l'inodore et sans saveur Vigier sera réélu au premier tour avec 90% des suffrages exprimés.