Choisissez le prix du menu, c'est vous le chef !

ven 27/04/2018 - 13:53 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Cette opération n’est pas qu’une affaire de communication. Célik Bard, directeur de l’hôtel-restaurant Clair Matin situé à Chambon-sur-Lignon, a découvert cette pratique il y a quelques années, chez des amis restaurateurs, du côté de Lyon. Le concept du « menu à prix libre » venu de Londres, avant de s’implanter en France ; donne l’opportunité aux consommateurs de décider eux-mêmes de la valeur pécuniaire du repas proposé.

« Aujourd’hui, il faut une occasion particulière pour aller au restaurant »
A l’heure où le pouvoir d’achat des Français est en berne, l’initiative a au moins le mérite de remonter le moral des troupes gourmandes. « Le comportement des consommateurs a changé. Aujourd’hui, il faut une occasion particulière pour aller manger au restaurant » se désole Célik Bard. Alors pour casser cette mauvaise habitude que nous sommes en train de prendre, ce restaurant chambonnais proposera tous les vendredis soirs, à partir du 5 mai 2018, un menu unique et à prix libre, servi en trois plats : mise en appétit impromptue autour de la lentille, pâté croûte maison de canard de la Limagne et sa salade d'oignons doux et jeunes pousses, grosse morille farcie et sa gambas au beurre breton, bœuf Black Angus, collection d'asperges vertes de pays et ketchup maison et coque meringuée aux fraises gariguettes.

Pas de prix minimum
Sur ce menu, qui changera au fil des saisons, aucun prix ne sera affiché. Les clients sont rois. Notre pessimisme naturel nous pousse à nous demander si certains d’entre eux n’iront pas jusqu’à profiter de cette situation qui leur est, évidemment, favorable. Le directeur a confiance en la nature humaine. « Je veux croire en la bonne foi des gens. Le prix est libre, il n’y aura pas de minimum. Si on nous laisse 0,50 cts d’euros tant pis. Pour que l’expérience soit concluante, nous devons aller jusqu’au bout de notre démarche. »

Un exercice d'autocritique
Car au-delà de s’inquiéter du pouvoir d’achat de ses clients, Célik Bard voit aussi dans ce concept un exercice d’autocritique. Le restaurant gastronomique du terroir propose à l’année, un menu en semaine de 16€ à 22€, un menu du Terroir à 29€ et un menu Dégustation à 48€. « Avec ce menu spécial, notre objectif est également d’analyser nos tarifs par rapport au retour des clients et des budgets alloués. »

En fonction du succès rencontré au mois de mai, Célik Bard prolongera ou non l’opération et la déclinera peut-être sur la partie hébergement, « pourquoi pas ! ».

Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire