Charlie Hebdo : une minute de silence observée ce jeudi au Puy

jeu 08/01/2015 - 13:55 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Après de nombreuses manifestations de soutien dédiées principalement aux journalistes assassinés, et donc en filigrane un attentat contre la liberté de la presse et la liberté d'expression, le rassemblement de ce jeudi midi s'adressait en particulier aux deux policiers qui ont perdu la vie dans l'exercice de leurs fonctions, ce mercredi matin, lors de l'assaut des terroristes.

----Rappelons que parmi les trois principaux suspects, l'un d'eux s'est rendu dans la nuit de mercredi à jeudi : il s'agit d'un lycéen de 18 ans qui a été mis hors de cause dans la fusillade survenue à Charlie Hebdo. Les deux principaux suspects de la fusillade, les frères Kouachi, sont toujours activement recherchés par la police ce jeudi midi.-----Deux nouveaux policiers victimes d'une fusillade jeudi matin
Ce jeudi matin, à 8h10, une nouvelle fusillade a éclatée à Montrouge (Hauts-de-Seine). Une policière municipale est morte sur place. Elle avait été appelée, avec un autre agent municipal, sur les lieux d'un accident de la circulation. C'est à ce moment qu'un ou deux hommes auraient ouvert le feu dans leur dos à l'aide de fusils d'assaut.
La victime est une femme de 25 ans, agent de la police municipale de Montrouge, chargée de la circulation, touchée dans le dos. L'autre blessé est un agent de la voirie, dans un état critique et bénéficiant de soins en urgence absolue. Son pronostic vital est engagé. Il s'agit d'un homme de 45 ans. Il a été blessé à une joue. Cinq ambulances de pompier ont été dépêchées sur la scène de la fusillade. D'après les premiers éléments, il n'y a « pas de lien établi avec l'attentat de Charlie Hebdo », selon des personnes en charge du dossier.

Retour à la Haute-Loire
Ce midi a été marqué par une minute de silence dans toutes les écoles et les services publics du pays après l'attentat au siège de Charlie Hebdo. Au Puy, un moment de recueillement a été observé dans la cour de la préfecture avec tous les services de l'Etat.
Un hommage particulier a été rendu aux deux policiers abattus par les terroristes ce mercredi. Tous les agents de l'Etat étaient invités à participer. Christelle, Laurence et Romain (une pancarte « Je suis Charlie » épinglée sur le torse) travaillent aux services des impôts. Pourquoi tenaient-ils à être là ce midi ? Ils nous répondent tandis que sonne le glas.


----Dans son discours, le préfet de Haute-Loire, Denis Labbé, a évoqué "un dramatique et abject attentat" avant de rendre notamment hommage à "ceux qui, effectuant leur devoir, ont voulu s'interposer : les gardiens de la paix Brinsolaro et Merabet". Il a enfin ajouté : "le sens de ce rassemblement, c'est aussi l'expression du refus de la condamnation de ces actes criminels, odieux et barbares, qui piétinent l'ensemble de nos valeurs".-----Des manifestations aux quatre coins du département
Au même moment, un rassemblement du personnel municipal de la mairie du Puy avait lieu place de l'Hôtel de ville, où le drapeau tricolore était en berne. Un autre rassemblement a été organisé à Monistrol-sur-Loire, sur le parvis de la mairie, notamment par le Comité Citoyen Front de Gauche Monistrol et Alentour.
Des centaines de personnes se sont aussi réunies à Brioude à midi, une minute de silence a été observée et de nombreuses bougies ont été allumées. Idem dans d'autres communes du Brivadois et un rassemblement est prévu à 18 heures, place de la mairie à Langeac.
Ce jeudi soir, la mairie d'Yssingeaux propose également un rassemblement silencieux à 19 heures, place de la Victoire. Il est demandé de se munir de petites lumières pour y participer.
Par ailleurs, la mairie du Puy-en-Velay organise un rassemblement ce vendredi 9 janvier 2015 à midi, sur la place du Martouret.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire