Tous

Chadrac

Chadrac : l'accident tourne mal

mar 02/08/2016 - 17:00 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Deux voitures se sont percutées ce lundi 1er août sur le boulevard de la Petite Mer, à Chadrac. L’incident aurait pu rester un banal accrochage comme il en arrive tous les jours.
Refus de participer au constat
Vers 18 heures, deux piétons marchaient le long du boulevard avec un chien, type berger allemand. Un automobiliste empruntait le même axe quand il a dû freiner brusquement pour éviter de percuter le chien, décidé à traversé la route. Le véhicule qui le suivait n’a pu éviter l’accident.
Les deux automobilistes sont alors sortis pour établir un constat. La seconde voiture était trop abîmée pour reprendre son itinéraire. Les conducteurs ont demandé aux piétons de participer au constat, leur chien étant en cause. La requête ne leur a vraisemblablement pas plu. Les piétons, âgés de 20 et 23 ans ont lancé des menaces avant de s’agacer d’avantage et de frapper un des conducteurs.
Refugié dans une voiture
Par chance, une patrouille de gendarmerie de Saint-Paulien passait par-là. Ils ont immédiatement appelé la police, puisque les faits se sont déroulés en dehors du territoire gendarmerie.
Le second conducteur se serait, lui, réfugié dans sa voiture pour éviter les coups. Les deux jeunes hommes ont donné du fil aux forces de l’ordre. Ils ont finalement été arrêtés et placés en garde à vue. Les sapeurs-pompiers ont dû intervenir. Un homme aurait reçu des coups de manche à balai.
Sous l'emprise de l'alcool
Les deux piétons n’ont pas été calmés par le voyage. Au commissariat, ils se sont à nouveau rebellés. Une vitre a même fait les frais de leur colère. « Ça aurait très bien pu se passer », regrette Marie Moschetti, substitut du procureur. Les deux hommes se trouvaient sous l’emprise de l’alcool au moment des faits. L’un d’eux est déjà connu des services de justice.
Ils devraient faire l’objet d’une comparution immédiate jeudi 3 août à 15 heures au tribunal correctionnel du Puy-en-Velay.

E.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire