Tous

Chadrac

Chadrac : la Maison Pour Tous souffle sa 25ème bougie

jeu 16/04/2015 - 16:48 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Avec 1 000 adhérents pour 2 700 habitants, le maire de la commune de Chadrac Gérard Convert s'est félicité de ce superbe ratio qui prouve la vitalité de l'association. "La maison est aujourd'hui reconnue non seulement en Haute-Loire, mais dans toute la région Auvergne", a ajouté le premier magistrat qui espère bien qu'à la veille des fusions administratives, la structure saura se faire une place au sein de la future grande région Rhône-Alpes Auvergne.
En présence de Corinne Bringer et Jean-Paul Vigouroux, les deux nouveaux conseillers départementaux du canton, les élus chadracois et les équipes de la MPT de Chadrac ont retracé l'histoire de la structure.

Un acteur aujourd'hui incontournable dans le milieu socio-culturel de l'agglomération
En 1989, Gérard Convert, jeune maire de l'époque, décide de donner vie à cette maison, alors que seuls le club du troisième âge et la bibliothèque étaient présents dans les locaux, et le mercredi, une association "récré Chadrac", animée par des bénévoles (essentiellement des mamans) qui s'occupaient des enfants. Pour marquer la renaissance de cette maison, le 21 mars 1989, l'arbre de la Liberté est planté devant la maison. Avec son équipe municipale, il décide la mise en place d'activités et crée une association de type éducation populaire, très en vogue à cette époque, appelée Maison pour Tous.
C'est Pierre Duthel, le directeur, qui se voyait confier la tâche de faire démarrer cette structure. Avec l'aide de bénévoles, il va rapidement permettre à la MPT de prendre son envol, pour devenir l'acteur incontournable qu'elle est aujourd'hui dans le milieu socio-culturel de l'agglomération vellave. Un travail poursuivi par Michel Allemand, puis par Vincent Pradier, aujourd'hui encore à la tête de la structure. Trois directeurs seulement en 25 ans, "une stabilité qui a permis d'avoir une cohérence dans la philosophie de cette association", a souligné Gérard Convert.

Un second souffle avec la naissance de La Couveuse
C'est en 2002 que le grand tournant est amorcé, avec la création de deux studios de répétition de musiques amplifiées, une grande première sur l'agglo du Puy. Le second studio est financé exclusivement par la commune, pour accueillir un maximum de groupes.
Ces deux studios donnent naissance à La Couveuse et "cette orientation musicale a permis à la structure d'avoir un second souffle et de se développer encore plus", analyse le maire de Chadrac qui tient à préciser : "je n'ai jamais interféré dans la programmation et j'ai toujours laissé une totale liberté d'action à la MPT".

Théâtre d'impro pour ouvrir les Mauvaises Graines
Ce 25ème anniversaire de la MPT de Chadrac coïncidait donc avec l'ouverture de la cinquième édition du Festival des Mauvaises Graines, qui pour la première fois a proposé du théâtre d'improvisation avec la SLIP (sympathique ligue d'Improvisation Ponote). Depuis deux ans et demi, cette troupe d'amateurs, en résidence à la MPT, s'évertue à faire connaître sa discipline : deux équipes s'affrontent sur les planches, sous la houlette d'un maître de cérémonie, improvisant tour à tour de petites scènes sur des thèmes tirés au sort.
Le festival des Mauvaises Graines, c'est jusqu'à samedi soir à Chadrac, avec concerts, trocante culturelle, marché bio, théâtre d'impro, ou ateliers cirque pour les plus petits.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire