Carte scolaire : une fermeture de classe à Coubon

jeu 06/09/2018 - 23:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

"Nous avons préservé des écoles rurales qui seraient en situation de fermeture, tout en alertant la communauté éducative qu’une surveillance accrue serait portée sur ces situations à la rentrée de 2019, a commenté Jean-Williams Semeraro, l'inspecteur d'académie à l'issue du Comité Technique Spécial Départemental qui s'est tenu ce jeudi 6 septembre. Plus d'une trentaine d'école aurait pu être impactée par des fermetures, ce qui nécessite pour l'inspecteur d'académie qu'un "travail de territoire soit amorcé dès maintenant, s’inscrivant dans la dynamique du futur avenant de la convention des territoires ruraux.
"C'est un coup dur"
Une seule fermeture de classe a été prononcée pour cette rentrée, elle concerne l'école de Coubon au profit de l'école des Fraisses au Puy-en-Velay menacée de perdre une classe au printemps. "C'est un coup dur, deux collègues sont impactés par cette fermeture à Coubon", réagit Guy Thonnat, secrétaire de la Fédération de l'enseignement FO de la Haute-Loire.

Entre autres mesures arrêtées en CTSD ce jeudi, le RPI Saint-Beauzire bénéficiera d'une mise à disposition d'un professeur à l'année. A l'école Saint-Vincent, ce sera un professeur à mi-temps qui sera mis à dispositon à l'année, de même qu'à Retournac "pour conforter la classe passerelle avec la crèche", précise l'inspecteur d'académie qui a également levé un blocage à l'école de Tence, menacée par une fermeture de classe. Jean-Williams Semeraro a également souhaité "insister sur l’ouverture de deux groupes primaires publics réhabilités aux normes attendues pour la mise en œuvre des pratiques pédagogiques actuelles et innovantes à Brioude. Quatre CP allégés y ont été créés à cette rentrée.

"C'est de la gestion à la petite semaine, affirme Guy Thonnat. Ce sont des situations que nous avons défendues au mois de mars. Il faut attendre que la rentrée soit faite pour que les responsables de l'Education nationale comprennent qu'il y a des élèves dans ces classes."
Deux fermetures annulées dans le 2nd degré
Si le sujet du 1er degré a donné lieu à de longs débats, celui du 2nd degré a été abordé plus rapidement selon les confidences d'Agnès Chichereau, secrétaire départementale FO des lycées et collèges. Tandis qu'avant les grandes vacances scolaires douze fermetures de classe avaient été annoncées dans les collèges altiligériens, finalement deux ont été annulées, l'une concernant Retournac, la seconde Monsitrol-sur-Loire. "Il faut noter que dans ces deux établissements, le personnel s'était mobilisé !", précise Agnès Chichereau.
Jean-Williams Semeraro a également affirmé qu'une "attention particulière est portée sur trois autres établissements qui totalisent pour leur part, 9 divisions à 30 élèves." Il s'agit des collèges de Brioude, Allègre et Craponne. "Cela permettra d’améliorer la qualité des apprentissages, notamment en langues par la mise en place de dédoublements, mais également de respecter les consignes de sécurité pour certaines salles dont les capacités d’accueil sont contraintes." Selon la secrétaire départementale FO des lycées et collèges cette "attention particulière" se traduirait en "ajout de quelques heures."
Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire