Carte scolaire : quelles sont les écoles menacées ?

mer 08/02/2017 - 11:17 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Une première mouture de la carte scolaire de la Haute-Loire pour la rentrée 2017-2018 a été dévoilée vendredi lors de deux comités techniques, pour les écoles et pour les collèges. Dans un cas comme dans l'autre, ouvertures et fermetures sont à l'équilibre.

"Il n'est pas impossible de voir certaines situations évoluer"
Pour cette dernière carte scolaire du quinquennat, l'inspecteur d'académie Jean-Williams Semeraro ne cache pas sa satisfaction : "j'ai eu de bons retours, notamment des remerciements d'élus". Il faut dire qu'il a passé une partie de la semaine précédente à les recevoir. "Je les ai écoutés et lors du CDEN (ndlr : conseil départemental de l'Education Nationale) de ce vendredi, il n'est pas impossible de voir certaines situations évoluer", suggère-t-il avant de souligner : "on a sauvegardé de nombreux postes et on a tenu compte des spécificités de chaque territoire".

Mais les syndicats s'inquiètent du rôle de l'école privée.

>> Moins d'élèves à la rentrée : l'école publique en danger ? (article de septembre 2016)

"L’école privée s’est retirée des zones rurales et cherche des parts de marché"
"La guerre scolaire n’est pas terminée", déclare l'UNSA, "si l’école publique est présente sur tous les territoires, et c’est son rôle de service public ; l’école privée s’est retirée des zones rurales et cherche des parts de marché dans les gros bourgs. Le combat est inégal. Nous devons tout faire pour rendre attractives nos écoles publiques".
Même son de cloche pour le SNUipp : "la carte scolaire ne nous satisfait pas, les moyens sont insuffisants, la concurrence du privé n’est pas prise en compte". Selon les prévisions, il devrait y avoir 329 élèves en moins dans les écoles publiques du département à la rentrée prochaine.

Les fermetures de postes en école primaire
- Espaly perd une classe (et 0,25 de décharge de la directrice)
- St-Paulien perdu une classe (et 0,08 de décharge de la directrice)
- Brives Corsac perdu une classe
- Rosières perd un demi-poste
- Tence perd un demi-poste
- Chassagnes et Mazerat Aurouze, au travers du regroupement pédagogique intercommunal (RPI), perdent une classe
- Siaugues et Vissac Auteyrac au travers du regroupement pédagogique intercommunal (RPI), perdent une classe
- Aurec élémentaire perdu une classe
- La maternelle de Bas-en-Basset perd un demi-poste
- Pont Salomon élémentaire perdu une classe
- St-Didier-en-Velay élémentaire perdu une classe
- Ste-Sigolène élémentaire perdu une classe

Les ouvertures en école primaire
- Un demi-poste à Vals (dispositif plus de maître que de classe)
- Un quart de poste à Lavoûte de décharge pour la directrice
- Un poste à Yssingeaux (scolarisation des réfugiés)
- Un demi-poste à Siaugues et Vissac-Auteyrac (dispositif plus de maître que de classe)
- Un demi-poste à Villeneuvre d'Allier
- Un poste d'inspecteur de l'éducation nationale (consomme 1,5 poste)
- Un demi-poste de conseiller de prévention
- Un poste en école du numérique
- Un poste de titulaire rempaçant en formation continue
- Quatre postes de titulaires remplaçants

Bilan comptable du premier degré
Avec 10,83 ETP (équivalent temps plein) en fermeture et 10,75 ETP en ouverture, sans oublir un ETP en blocage au Puy Jeanne d'Arc, la carte scolaire est sensiblement à l'équilibre. Demeure la question des ULIS (unité localisé pour l'inclusion scolaire), toujours pas comptés dans l'effectif de l'école

----L'Inspecteur d'académie, Jean-Williams Semeraro, précise que pour la dotation des collèges, "ce sont 12 divisions qui ont été fermées et 11 qui ont été ouvertes, soit la perte d'une division et non de quatre postes. Ces ouvertures et fermetures sont le résultat des flux d'élèves par niveaux sur l'ensemble des 22 collèges du département".-----Dans les collèges, quatre fermetures et quatre ouvertures
Quatre ouvertures de poste ont été proposés dans les collèges de Haute-Loire : au collège Lafayette de Brioude, à celui de Craponne, à celui de Monistrol-sur-Loire et à celui de St-Didier-en-Velay.
Quatre fermetures sont proposées pour équilibrer le bilan : à Langeac, au Monastier, à J.Vallès et à Lafayette au Puy-en-Velay.

Le taux d'encadrement dans les collèges de Haute-Loire
− Le nombre moyen d’élèves par classe est 23,91. La moyenne nationale était de 24,8 en 2015.
− 12,4 % des classes comptent moins de 20 élèves.
− 40,82 % des classes comptent moins de 24 élèves et ne nécessitent donc pas de dédoublement en sciences et technologie.
− 78,28 % des classes ont moins de 27 élèves.
− Seules 0,75% des classes ont au moins 29 élèves.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire