Carte scolaire dans le second degré : 3 perdants, 2 gagnants

Par Nicolas Defay mar 13/07/2021 - 07:00 , Mise à jour le 13/07/2021 à 07:00

Marie-Hélène Aubry, inspectrice de l’académie Haute-Loire, est ferme. Il y aura bien 10,25 postes en école qui sauteront. Concernant la sphère du collège, cinq communes en Haute-Loire subiront en bien ou en mal des changements à la rentrée 2021.

« Oui, la carte scolaire décidée à la suite du comité technique du 5 février 2021 reste inchangée, s’exprime Marie-Hélène Aubry, l’inspectrice de l’académie du département. Il n’y a pas de modifications à ce niveau-là contrairement à ce que pourrait faire croire la propagande de certains syndicats ».

Ainsi, au total, ce sont donc 10,25 postes qui disparaissent dans 12 écoles de Haute-Loire (Voir détail ci-dessous). L’école publique de Saint-Pal-de-Chalencon et la maternelle de Cussac-sur-Loire évitent finalement le couperet et maintiennent leur 3ème classe.

Fermetures :

Brioude

Brioude la Borie d’Arles : - 1 poste

Javaugues : fermeture du ½ poste « de renfort »

RPI Siaugues - Vissac : - 1 poste à Siaugues (et - 0.25 de décharge de direction)

Monistrol

Beauzac : fermeture du ½ poste

St Maurice de Lignon : -1 poste (et passage de la décharge de direction de 0.33 à 0.25)

Le Puy-Nord

Le Puy Michelet maternelle : fermeture du ½ poste

Sanssac : -1 poste

Vals maternelle : -1 poste

Vals élémentaire : -0,25 de décharge de PEMF ((Professeur des écoles Maître Formateur)

Le Puy-Sud

Brives La Mouteyre : - 0,5 poste

Lavoûte : -1 poste (et - 0.25 décharge de direction)

Tence : -1 poste

Montusclat : -1 poste (mais l’IA ne ferme pas l’école…) Les six élèves prévus à la rentrée, de la PS au CM2 sans arrivée en maternelle, sont transférés à l'école de Saint-Julien-Chapteuil. La mairie conserve l'école de Montusclat au cas où les effectifs remonteraient à l'avenir). 

 

Ouvertures :

Saint-Julien-Chapteuil : + 1 poste (suite à fermeture de Montusclat)

2 postes de TR Brigade ( personnels titulaires remplaçants) au lieu des 4 initialement prévus suite au maintien des classes à Cussac et Saint-Pal-de-Chalencon.

1 Poste d'inspecteur de l'Education Nationale

1 ERUN (Enseignants pour les Ressources et les Usages Numériques)

1 poste CPC (Commissions Professionnelles Consultatives) pour la nouvelle circonscription ASH : Récupération du poste de CPC qui avait permis l’ouverture provisoire de St Genest-près-St-Paulien.

Décharges des Professeur des écoles Maître Formateur (passage de 0,25 à 0,33)

Pour booster l’école inclusive

D’après Marie-Hélène Aubry, la majorité des postes qui « sautent » seront conservés pour être redéployés ailleurs, notamment pour renforcer les équipes de l’ASH (Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés). Une classe de maternelle sera créée pour les enfants présentant des troubles autistiques sur le bassin du Puy-en-Velay. Une circonscription de l’école inclusive sera également créée.

Trois perdants et deux gagnants dans le collège

Le second degré ne sera pas épargné par des mouvements similaires, mouvements définis par le rectorat. Ainsi les collèges publics de Monistrol-sur-Loire, de Saint-Julien-Chapteuil, et d’Aurec-sur-Loire, perdent tous une division de classe de 6ème. « Par contre, à l’inverse, le collège de Saint-Didier-en-Velay gagne une sixième, tout comme celui de Sainte-Florine, souligne Marie-Hélène Aubry. D’autre part, une classe Ulis (Unités Localisées d’Inclusion Scolaires) va intégrer dès la rentrée prochaine l’établissement de Sainte-Florine ».

« C’est mieux pour tout le monde »

Pour expliquer pourquoi un collège perd ou gagne un poste et donc souvent une division de classe, Marie-Hélène Aubry met en exergue l’exemple de l’établissement de Sainte-Florine. « Jusqu’à la fin de cette année scolaire, la structure possédait deux divisions de 6ème avec une jauge maximale de 30 enfants chacune. Pour la rentrée 2021, ce sont au total 66 enfants inscrits pour entrer en sixième dans ce collège. Ainsi, ils seront dispatchés dans trois classes avec 22 effectifs par classe. C’est mieux pour tout le monde ».

Pour les lycées de Haute-Loire, sans entrer dans les détails, l’inspectrice académique annonce qu’il n’y a pas de perte ou de rajout de postes ou de division de classes. « Mais ce sujet est très compliqué, livre-t-elle. Car les aménagements des classes avec le nouveau bac et le choix des options rendent flous le nombre d’élèves par division ».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

lo

mar 13/07/2021 - 07:14

Serait-ce une incitation masquée à voter en 2022 pour le parti du maire ponot, vu qu'une bonne partie de ces bacheliers sont ou seront en âge de voter aux futures présidentielles. ..?Félicitations tout de même à ces jeunes.