Carnaval de Monistrol : il n'y a pas d'heure pour faire la fête

mar 22/03/2016 - 16:49 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:40

Dès le matin, ce vendredi 18 mars 2016, les élèves de petites sections des écoles ont eu l'opportunité de défiler à deux endroits distincts de la commune de Monistrol-sur-Loire sous les yeux admiratifs et bienveillants des parents. Les abords du groupe scolaire public Albert Jacquard ont joui d'une prestation fixe, le Redstar Orkestar de Saint-Etienne  - mélangeant la musique des balkans, la rumba catalane et les percussions sud-américaines -. Quant à la place du Prévescal, jouxtant l'établissement de Lucie Aubrac, elle a été choisie pour accueillir le rassemblement des écoliers de ce dernier, des enfants de la crèche et des assistances maternelles. Eux ont déambulé rue de Chabron et ont intégré à leur cortèges les bambins de Notre Dame du Château place de la victoire. Ensemble, ils ont traversé la rue du commerce, la place de l'Eglise, la place de la Victoire, le parvis Hippolyte Fraisse, la place Néron et terminé au gymnase du centre. C'est là que les tout petits, rejoints par les aînés de la maison de retraite, ont été conviés à un spectacle de la Baroufada. Cette compagnie de Saint-Etienne, en résidence à Monistrol, s'apparente à une batucada mêlant danse, théâtre et percussion sur du matériel de récupération. Ravie, Marcelle Santier, doyenne, âgée de 103 ans, confie : « Je n'ai jamais vu un tel groupe de musique ! » et ce n'est pas Saudad de deux ans et demi, qui la contredit : « J'ai adoré le monstre et son tambour ».
Jeter des cotillons sur sa maîtresse
Après le repas, le temps est encore meilleur et le défilé des plus grands s'annonce grandiose. 1 000 élèves de la moyenne section au CM2 des écoles de la ville se sont réunis sur la place Néron.
Ils ont, à leur tour, entamé la marche sur le parvis Hippolyte Fraisse. Ils sont ensuite passés par la rue du commerce, rue Chaussade, avenue de la libération... jusqu'au carrefour des droits de l'Homme. Après avoir fait le tour du rond-point et pris la rue de la paix, ils se sont séparés et sont allés dans leurs cours de récréation goûter de manière à ce que chacun puisse attendre sagement les adultes. Chloé, 7 ans, avoue timidement : « Ce que j'ai préféré c'est jeter des cotillons sur ma maîtresse ».
Celle-ci, Fabienne Dupuy, en est bien sûr ravie. C'est la première fois qu'elle participe à l'événement : « Je tiens particulièrement à rappeler et à féliciter le travail effectué lors des moments péri-scolaires par mes collègues, les assistants éducatifs, qui ont contribué à la réalisation des costumes ». L'accueil de loisirs du Beauvoir s'est proposé afin de confectionner des accessoires et surout Mr Carnaval. Les mêmes troupes, qui avait animé plus tôt dans la journée les festivités, ont été à nouveau sollicitées. S'immobilisant, de temps à autres, à différents points précis du parcours, elles ont, avec tout autant d'énergie, joyeusement accompagné le passage de la foule émerveillée et enchantée.
Un concert offert en guise de clôture avec Altilive
Le soir, la Capitelle a présenté Rémo avec ses chansons inclassables, spécialement dédiées aux jeunes. Entre gouaille, rock, musette, punk et musique du monde, alliés à des textes réfléchis, emplis d'humour, le répertoire de ce compositeur-interprète s'est révélé riche et varié. L'occasion pour la jeunesse de découvrir des sonorités et un chanteur qu'ils n'ont pas l'habitude d'entendre. La soirée s'est conclue, en beauté, par la crémation de Mr Carnaval.
E.W.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire