Camp de la Piedtailhe : une passion sur déjà deux générations

dim 16/09/2018 - 12:09 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

Garde la nuit, réveil à l'aube, préparation des corvées, entraînements à l'épée, à l'arme d'hast (la vouge, la hallebarde) etc. A l'occasion des Fêtes du Roi de l'Oiseau, la Troupe de la Piedtailhe remonte le temps jusqu'à la Renaissance. Si un périmètre de sécurité installé tout autour du camp empêche le public d'y accéder, Raphaël Laval, président de l'association de la Troupe de la Piedtailhe, le Capitaine Pique-Feu sous son nom de guerre, l'affirme : "Ce n'est surtout pas une fête entre nous, ce qui nous intéresse, c'est le contact avec le public. Notre raison d'être, c'est de partager notre passion."
Découvrez en vidéo un combat à l'épée
Samedi 15 septembre, un peu après 15 heures, le public a pu assiter à un tournoi d'escrime dans les jardins Galard.

La plus belle fête Renaissance d'Europe
Les reconstituteurs ne partagent pas qu'avec le public du Roi de l'Oiseau, puisque la troupe participe à une dizaine d'événements par an, en France mais également à l'étranger, en Italie ou au Portugal par exemple. "Nous allons partout où il y a une histoire qui est racontée. Mais le Puy est certainement l'une des plus belles fêtes historiques d'Europe, en tout cas la plus belle fête Renaissance d'Europe, c'est une certitude."
La relève assurée
Créée en 2003, la Troupe de la Piedtailhe commence à accueillir la deuxième génération de Piedtailhoux : "On voit arriver de plus en plus de jeunes. Aujourd'hui, on a tout âge, de 70 ans à 7, 8 ans pour les plus petits", précise le Capitaine Pique-Feu.
Mais quelle est l'histoire de la Piedtailhe ?

Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire