Budget municipal du Puy : pas d'augmentation des impôts locaux. Enfin presque...

Par Nicolas Defay sam 09/04/2022 - 06:30 , Mise à jour le 09/04/2022 à 06:30

Ce vendredi 8 avril 2022, entre les murs de la mairie ponote, ont été partagés les résultats du budget 2021 et le vote primitif de 2022. L'information principale est l'absence d'augmentation du taux des impôts locaux pour les ponots. À une nuance près…

Le résultat financier au 31 décembre 2021 est de 6.3 millions d'euros. "Il permet ainsi de dégager des marges de manœuvre, réemployées en 2022 en priorité pour les projets, se félicite Michel Chapuis, maire de la ville du Puy. C'est un très bon bilan économique".

Il ajoute : "D'autant plus qu'il faut prendre en compte un fait important que nous connaissons tous, la montée des prix et surtout ceux de l'énergie. Les négociations que le groupement des collectivités a fait pour acheter l'électricité ont statué sur une facture de 800 000 euros plus élevée qu'avant la flambée des prix. Cela montre la bonne gestion de la Ville pour à la fois absorber ce coût et dégager pourtant un résultat financier positif. Toutefois, cela est logiquement impactant pour les autres budgets de l'année en cours".

"En 2014, le prix du mégawattheure pour l'électricité était d'environ 17 euros. En octobre 2021, date à laquelle nous avons acheté l'électricité, il était de 57 euros. En décembre 2021, il s'affiche à 139 euros. Au 7 mars 2022, il a grimpé à 220 euros. Pour le gaz, nous avons acheté le mégawattheure en décembre à 135 euros. Au mois de mars, il était de 407 euros !" Michel Chapuis

Pas d'augmentation des impôts locaux ?

Comme pour les années précédentes, aucune augmentation des impôts locaux n'est prévue pour les aniciens. D'après la municipalité, cette décision a été choisie dans une volonté de "rendre la ville toujours plus attractive, tant pour les familles que pour les acteurs économiques".

Attention tout de même dans la présentation des chiffres. Car, malgré les taux de fiscalité locaux qui resteront effectivement stables, les ponots constateront cependant une augmentation de 3.4%, évolution générée par la révision des bases opérées cette année par les services fiscaux dans toutes les communes de France.

En ce sens, Laurent Johanny, élu de l'opposition de gauche, fait remarquer : "Vous souhaitez un taux d'imposition stable. C'est bien. Mais les 3.4 % de la base, qui n'était que de 0.2% en 2021, va faire augmenter les impôts locaux de façon significative. Ce qui nous est demandé ce soir, c'est d'approuver cette augmentation ? Ça sera sans moi, donc !"

"Franchement, la présentation des budgets est extrêmement complexe ! Pourquoi ne met-on pas des vidéos-projecteurs pour que l'on puisse saisir quelque chose !". Aurélie Chambon, élue de l'opposition

La ville au chevet des associations

Dans la myriade de tableaux où d'innombrables lignes de compte pour le budget 2021 et 2022 donnent le tournis, certains mettent en exergue des enveloppes plus importantes consacrées aux associations. Parce que ces dernières ont subi de plein fouet les restrictions sanitaires des deux années précédentes, les mettant à mort pour certaines, la ville souhaite les soutenir à grand coup de subventions.

"Nous poursuivons notre appui sur le sujet, assure Michel Chapuis. Les associations sont indispensables pour maintenir le lien entre tous et faire vivre les quartiers". Ce sont ainsi 702 000 euros prévus pour les différentes associations en 2022.

"La ville ne possède aucun prêt toxique". Caroline Barre, adjointe à la ville

15.5 millions d'euros pour les projets en 2022

Partant avec une situation saine selon le bilan exposé par Caroline Barre, adjointe à la ville, la municipalité entend injecter 15.5 millions d'euros pour les grands projets comme la rénovation urbaine du quartier du Val Vert, la réfection de l’école Jeanne d’Arc, les serres du jardin Henri Vinay ou encore la réhabilitation des halles du marché couvert.

L'entretien des voiries et des bâtiments publics, l’amélioration du réseau d’éclairage public, la poursuite du déploiement de la vidéo-protection sont également dans les tuyaux des investissements envisagés.

L'équipe municipale souligne l'aide financière très conséquente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, aux côtés de l'Europe, l'Etat et le Département.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

bc

sam 09/04/2022 - 21:03

Pas d’augmentation d’impôts pour les élus, cela signifie tout de même 3,4 % d’augmentation pour les contribuables !!!

c’est l’art de la communication de quoi encourager l’art de l’abstention !!!

Premier partie de notre démocratie chancelante 

Rdv 10 et 24 avril 20 h