Brives : un changement de main réussi pour Croze

sam 25/04/2015 - 01:41 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

A cette période où la conjoncture économique n'est pas au mieux pour les entreprises (en particulier du bâtiment), l'entreprise Croze a bien négocié son changement de main. Ce vendredi 24 avril, elle fait le bilan avec Laurent Wauquiez, député-maire du Puy et Gilles Delabre, maire de Brives-Charensac.

Plus qu'une évidence
Didier Thonnet a été embauché dans l'entreprise Croze (climatisation, chauffage, plomberie) de Brives-Charensac en tant que chargé d'affaires. C'était il y a 16 ans. Après la perte d'un membre de sa famille, la famille Croze recueille Didier Thonnet. Il témoigne : " Ils m'ont pris sous leur aile. " Quand Jean-Luc et Alain Croze décident de laisser l'entreprise, c'est une évidence : il doit la reprendre. En 2009, il s'est d'ailleurs associé avec les frères Croze. " Je m'y suis toujours beaucoup investi et j'y ai toujours travaillé comme si c'était mon entreprise ", explique-t-il.
En décembre 2014, il prend les rênes Croze.

Des soutiens pour un succès
Face à la grandeur de la tâche, Didier Thonnet demande à Pascal Auger, ancien directeur des services ----Création
L'entreprise Croze a été créée en 1925 par Eugène Croze. Elle a été reprise par son fils Gaston Croze pour par Jean-Luc et Alain Croze.-----techniques de l'hôpital Sainte-Marie, de devenir co-gérant. Il a accepté. Avec l'aide des banquiers, ils arrivent à mettre leur projet à flot. La reprise fonctionne. Laurent Wauquiez, député-maire du Puy, a apporté son soutien à Didier Thonnet et Pascal Auger. Il appuie : " Avant de vouloir faire venir des entreprises, il faut aussi penser à garder les notres. " L'Agglo du Puy veut d'ailleurs, accompagner les entreprises.

Création de postes
Aujourd'hui encore, la famille Croze et Didier Thonnet sont en contact régulièrement. L'entreprise compte 45 employés contre une vingtaine il y a quelques années. En décembre 2014, cinq contrats à durée déterminée, trois contrats d'intérim et deux de réinsertion.
L'entreprise veut se lancer dans la maintenance, ce qui est une grande première. Elle se contentait, jusqu'à présent, de l'installation de matériel de plomberie.
L'entrepreneur espère pouvoir en créer d'autres dans les années à venir.

E.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire