Brassac-les-Mines : dans la peau des mineurs du puits Bayard

mer 20/07/2022 - 19:30 , Mise à jour le 20/07/2022 à 19:30

Tout l'été, et ce six jours sur sept, vous pourrez visiter le musée de la mine de Brassac-les-Mines, et vivre pendant plus d'une heure et demie dans la peau des anciens mineurs. 

Impossible de ne pas remarquer le chevalement quand passe le panneau indiquant "Bayard". Avant d'arriver dans le village de Brassac-les-Mines, on ne peut pas rater le Puits Bayard, l'un des deux puits de mine du site. C'est ici que se trouve l'entrée du Musée de la mine, installé dans l'ancienne machinerie, au pied du chevalement tout de rouge vêtu. Un musée ouvert il y a plus de trente ans en 1990. A l'époque, le Puits Bayard est l'un des plus importants de la région. Fermé en 1978, il est devenu le symbole du passé minier du village de Brassac-les-Mines. A l'entrée du musée, Michel est derrière le comptoir et a bien connu ce puits de mine. Il faisait même partie des dizaines de mineurs qui parcourraient les galeries tous les jours plusieurs centaines de mètres sous terre. A l'entrée du musée, un dessin du plan du Puits Bayard est exposé pour que les visiteurs puissent s'imaginer la grandeur du site juste sous leurs pieds. 

 

Le musée est ouvert pendant l'été du mardi au dimanche de 14 à 18 heures. Visites guidées à 14 h 30 et 16 h 30.
L'entrée est au tarif de 7 € pour le grand public, et de 4 € moins de 12 ans.

Informations par téléphone au 04.73.54.35.82.

Une fête de la mine se déroulera sur le site avec animations, concerts, visites, toute la journée du samedi 30 juillet. L'occasion de rendre hommage aux mineurs le temps d'une journée.

Les visiteurs plongés dans le quotidien des mineurs

Avant de rentrer dans l'ancienne machinerie, les visiteurs sont invités devant le chevalement du Puits Bayard. "Le chevalement mesure 35 mètres de haut et servait à faire remonter les mineurs de leurs postes sous terre, mais également les wagons de charbons qui étaient directement envoyés dans la machinerie, qui est devenue le musée", explique Mélody la guide du Musée de la mine. Le géant de fer est immense, mais pas autant que les galeries sous terre. "Les galeries pouvaient aller jusqu'à 691 mètres de profondeur", ajoute la guide. 

Musée de la mine Brassac
Sous les explications de Mélody, les visiteurs se plongent dans le quotidien des mineurs. Photo par Romain Bruyas

Une galerie de 160 mètres reconstruite à l'identique

Tout le long de la visite, le public découvre les moindres recoins de l'ancienne machinerie aménagée pour l'occasion de documents d'époque, avec des photos, des tableaux ou encore des coupures de journaux. Mais ce n'est pas tout, des dizaines d'outils et de matériaux sont également présents pour expliquer l'époque minière aux petits et aux grands. Le clou de la visite reste néanmoins le passage dans les galeries de 160 mètres au rez-de-chaussée de l'ancienne machinerie.

Reconstituées à l'identique, les visiteurs sont plongés dans l'environnement des dizaines de mineurs du Puits Bayard. Entre l'obscurité et les bruits de fond des outils, rien n'a été laissé au hasard pour se rendre compte de la difficulté du métier de mineur. "Il faut savoir que les mineurs étaient dans les mines huit heures par jour avec seulement vingt minutes pour déjeuner.
Parfois, les journées de travail dépassaient les dix heures et allaient jusqu'à seize heures d'affilée
", indique Mélody. "Lorsque vous allez retrouver la lumière du jour, vous allez être un petit peu éblouis, alors imaginez les mineurs lorsqu'ils remontaient à la surface", prévient la guide juste avant la fin de la visite. 

Tout l'été le public est invité à se rendre sur le site du Puits Bayard pour se plonger dans la vie des mineurs de l'époque. Une visite qui séduira petits et grands et qui vous apprendra énormément sur le quotidien d'un métier éprouvant. 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés