Bouzols, une forteresse d'avenir

sam 22/08/2020 - 13:32 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:07

Ce château majestueux, chargé d’histoire et dominant la vallée, ouvre ses portes au public depuis 2013. À ce moment là, c’est son propriétaire, Jean-Louis de Brive, qui se charge de faire les visites. Par la suite, à l’aide de sa famille et d’amis, Jean Louis de Brive créé l’association “Bouzols, forteresse d’avenir” pour la gestion et l’animation du château.

Ainsi, sont mises en places de multiples animations telles que des concerts, des conférences et des représentations théâtrales, que le propriétaire nommera “Les lundis de Bouzols”. Et progressivement, le château élargira ses horaires d’ouverture, pour, aujourd'hui, en 2020, proposé 3 visites guidées par jour, 6 jours sur 7.

L’histoire se trouve dans les détails
Cette année, ces visites sont assurées depuis le 23 juin par deux étudiantes stagiaires. Ces dernières font voyager les visiteurs dans les secrets du château : entre autres sa salle à manger, sa salle de réception et surtout, ce qui en fait sa particularité, son fossée, véritable souricière afin de contrer les fréquentes attaques ennemis. Les jeunes guides, dévoilent aux visiteurs, les multiples secrets du château, qui prennent souvent la forme de détails que l’on ne saurait presque voir.

----

Les visites du château de Bouzols sont assurées jusqu'au dimanche 30 août.
Visites guidées à 11h30 - 14h - 16h.
Tarif adulte (12ans+) : 8€
Tarif réduit (6/11ans) : 6€
Gratuit - de 6ans.

Plus d'informations sur le site du château de Bouzols

-----

Un château qui a traversé les siècles
Pour son propriétaire, Jean-Louis de Brive, le château de Bouzols a deux particularités : “La première, c’est que c’est un château “composite” dans le bon sens du terme. C’est à dire que la forteresse a subi tellement de phase de reconstruction, de déclin et de rénovation, que l’on peut voir beaucoup de restes architecturaux de différentes périodes, du Moyen âge jusqu'au XIXe siècle.

La deuxième particularité, c’est le contraste entre les deux parties du château : la citadelle et le donjon sont composés d’éléments datant du XIIe, XIIIe ou XVe siècle, tandis que l’intérieur du château représente tout ce qui se faisaient au XIXe siècle.” explique le propriétaire. “C’est ce contraste saisissant que les visiteurs retiennent le plus”.

----1 500
C'est le nombre de visiteurs estimé par Jean-Louis de Brive au cours de l'été 2020.-----

“Être propriétaire d’un château, c’est investir sur l’avenir”
C’est d’abord avoir beaucoup de passion et d'énergie. Ensuite d’assurer et d’assumer le passé historique et familiale. Ce château est dans ma famille depuis 200 ans. Il a été restauré il y a une centaine d’années par mes arrières grands-parents.

Il y a également un gros travail d’entretien, car malgré les rénovations, les choses vieillissent et certains éléments montrent des signes de lassitude. Heureusement, nous ne sommes pas seuls, la DRAC (Direction Régionales des Affaires Culturelles) nous accompagne, nous conseille et peut même nous aider financièrement.

Et au delà de tout ça, il y a l’animation. Faire visiter, faire partager c’est ce que j’essaie de faire de plus en plus avec des programmations culturelles. En résumé, être propriétaire, c’est investir sur l’avenir”.


Crédit vidéo : Maison du tourisme de Haute-Loire.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire