Tous

Blavozy

Blavozy : quand histoire et culture s'emmêlent

dim 16/02/2014 - 18:21 , Mise à jour le 16/02/2014 à 18:21

Le rendez-vous était donné à 15h au monument de Blavozy. Mais quel est ce monument ? En plein coeur du bourg se trouve une fontaine en arkose représentant des carriers en train de tailler la pierre. Une petite dizaine de curieux et de passionnés d’histoire se sont rassemblés à proximité. Certains connaissent déjà les carrières : « Mon beau-père était cariste », d’autres pas, mais tous sont curieux de découvrir l’histoire du monument.

Une fontaine pour un anniversaire
La fontaine a été fabriquée en 1999 après un appel à projet lancé par le maire de Blavozy, Jacques Chandes, à l’occasion du centième anniversaire de la séparation de la ville avec celle de Saint-Germain-Laprade.
Les trois sculptures de la fontaine ont été réalisées par Pierre Rousseau. L’artiste a voulu s’inspirer de l’histoire de Blavozy pour réaliser son oeuvre, c’est ainsi que lui est venue l’idée des carriers. Pour ce faire, il a fait appel aux trois derniers carriers d’arkose du bourg : Messieurs Badiou, Michel et Lhoste qui ont fourni une pierre chacun. En 1853, on dénombrait près de soixante-quinze carriers, aujourd’hui ils ne sont plus que trois.

Monument vivant
La sculpture en trois parties s’organise en une sorte de praxinoscope pour apporter de la dynamique : les positions sont différentes comme pour donner l’idée de mouvement. Ces trois personnages représentent :

  • la construction,
  • l’architecture, endroit où l’artiste a déposé sa signature,
  • et la sculpture, avec une statuette de femme.

Le bassin quant à lui a été réalisé par le carrier Christian Badiou.

Pierre populaire
L’arkose est une roche sédimentaire, un grès qui a un grain très fin et une couleur variable. Elle a été formée pendant l’ère tertiaire. Elle est utilisée depuis l’antiquité et des sculptures gallos-romaines ont été retrouvées. Son exploitation a conduit à la fabrication de meules que l’on rencontre jusqu’en Ardèche.

Un peu d’histoire
Blavozy s'est séparé de Saint-Germain-Laprade en 1895, suite à 30 ans de pétition et de lutte. Les blavoziens avaient commencé au 19ème siècle à créer une paroisse et un cimetière ce qui n’était pas du goût des saint-germinois, qui venaient au passage détruire les murs du cimetière.
Ces deux projets réalisés en 1853, ont permis d'appuyer les demandes de dissociations des deux villes. En 1895, c’est enfin la victoire pour les blavoziens.
Pour en savoir plus, les bénévoles du centre socio-culturel de Blavozy organisent l’évènement « Artiste à tout vent » les 12 et 13 avril 2014 où seront par exemple exposées des photographies sur ce sujet.

E.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire