Tous

Blavozy

Blavozy : le feu pourrait être parti du sapin de Noël

mar 03/01/2017 - 12:48 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Un terrible incendie, d'origine accidentelle, est survenu dans la nuit de lundi à mardi dans le  "Bar resto de la zone", rue des Maïssard, à l'entrée du bourg de Blavozy. Il était environ minuit lorsque les secours ont été appelés.
Le restaurateur, qui habite à l'étage, redescendait pour éteindre le poële à pétrole mais dans les escaliers, une épaisse fumée noire l'a empêché de rejoindre le rez-de-chaussée. Il a donc été contraint de se jeter par la fenêtre, depuis le deuxième étage, avant de prévenir les secours et sa voisine, dont la maison est mitoyenne.
Sa chute, d'environ quatre mètres, n'a pas été sans conséquence : le restaurateur, âgé de 54 ans, souffrait d'une douleur à la hanche et avait été légèrement incomodé par les fumées. Il a été évacué, en urgence relative, vers le centre hospitalier Emile Roux.

Quelle que soit l'origine de l'incendie, les dégâts sont très conséquents
L'origine de l'incendie demeure à déterminer. Selon les premières constatations effectuées en plein coeur de la nuit par les services de gendarmerie, le sinistre serait parti du poêle à pétrole. Mais sur place ce mardi matin, les proches de la victime acueillaient le bal des experts et assureurs et l'origine pourrait être une surchauffe électrique de la guirlande de Noël, qui aurait embrasé le sapin (naturel).
Quoi qu'il en soit, les dégâts sont très conséquents : la partie restaurant a entièrement brûlé et il n'en reste que des cendres. Un sinistre qui s'étend sur 50 m². En cuisine, même si les flammes ne s'y sont pas propagés, les murs sont noircis par les fumées. A l'étage en revanche, les dégâts demeurent substantiels.

Fermeture prolongée
D'importants moyens ont été mobilisés pour venir à bout su sinistre. On recensait la présence d'une quinzaine de sapeurs-pompiers en provenance du Puy-en-Velay et de Saint-Julien-Chapteuil. Le maire de Blavozy, Franck Paillon, était également présent. 
Le bar-restaurant, fermé le temps des fêtes, devait rouvrir ce mardi. Le jeune cuisinier a découvert un sinistre chantier au moment où il pensait reprendre du service. La veille, son employeur avait fait toutes les courses nécessaires à la rouverture et il avait chauffé la pièce. Un effort vain puisque les dégâts vont forcer une fermeture prolongée. 

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire