Tous

Tence

Bientôt une voie verte sur le Haut-Lignon ?

ven 09/09/2016 - 15:00 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

En effet, la Communauté de Communes a lancé en début d’année une consultation pour une étude de faisabilité et d’aménagement entre les deux itinéraires existants afin de compléter son offre d’activités de pleine nature et de sa carte touristique.
A l’issue de l’étude des dossiers, c’est le cabinet Indiggo, basé à Chambéry, qui a été choisi par la commission d’appel d’offres. Fort d’une expérience importante en matière de modes de déplacements doux et de développement durable, ce bureau d’études a travaillé sur de nombreux dossiers structurants autour des voies vertes et des déplacements à vélo : le canal du Midi, le grand Genève, la Loire à vélo, ou encore la Vallée de la Dordogne pour les plus récents.

Un rôle utilitaire de circulation douce 
L’étude va se dérouler en plusieurs phases : état des lieux, propositions d’aménagements et mise en tourisme. A la différence des autres territoires adjacents, il convient de trouver des tracés linéaires de faible dénivelé (maximum 5 %), permettant de relier les itinéraires nord et sud, tout en prenant en compte les sites touristiques majeurs et les hébergements phares du territoire si le train veut être conservé.
Il est aussi important de réfléchir à un rôle utilitaire de circulation douce dont les habitants pourront profiter aussi, pour développer de nouvelles habitudes plus saines et écologiques.

Plusieurs tronçons
Plusieurs tronçons seraient à créer :
* tronçon n°1 – via Fluvia/Tence par un accès à Lavalette ou par un accès à la gare de Raucoules,
* tronçon n°2 – Tence/Le Chambon-sur-Lignon,
* tronçon n°3 – Le Chambon-sur-Lignon/Dolce Via avec un accès à Saint-Agrève ou un accès au Lac de Devesset.

L'étude finalisée début 2017
Lundi 5 Septembre, une première réunion s’est tenue au siège de la communauté de communes du Haut-Lignon présidée par Julien Melin, et les vice-présidents ainsi que Brigitte Renaud, conseillère départementale, les techniciens de la MDDT et du département de la Haute-Loire, ainsi qu’un représentant du Velay Express ; pour aborder l’étude au travers d’une présentation des différents types d’usagers et des types d’aménagements cyclables, et d’un atelier de travail collaboratif autour d’une carte grand format du territoire visant à identifier les possibilités du territoire.
L’étude devrait être finalisée en début d’année 2017.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire