Tous

Beauzac

Beauzac : PKE, une entreprise 'solidaire', à l'honneur samedi sur TF1

lun 08/12/2014 - 17:33 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

Mi-novembre, la société de production réalisant l'émission "Tous ensemble", diffusée sur TF1 les samedis matins, a contacté Damien Bernard, responsable de la boutique PKE (Préfa Kit électricité), située zone artisanale de Pirolles, à Beauzac, pour lui demander de participer à ce grand élan de solidarité.
En effet, le concept de l'émission est simple : trouver des artisans et des fournisseurs qui acceptent, bénévolement, de mettre la main à la pâte pour permettre à des familles endettées de mettre un terme aux travaux entrepris dans leur maison.
Souvent, ces familles sont victimes d'accidents de la vie et sortent de plusieurs mois de galère et freinées par des difficultés financières, elles ne sont plus en mesure de finir les travaux et donc de vivre décemment, dans une maison souvent en chantier perpétuel.

"S'ils n'acceptaient pas de jouer le jeu, on ne pouvait pas"
Spécialisée dans la fabrication de kits électriques pour les auto-constructeurs, ce magasin de bricolage dédié à l'électricité a donc été sollicité pour fournir l'enemble du matériel électrique nécessaire pour ce chantier. "On a aussitôt accepté sur le principe", observe le responsable de la boutique PKE, "puis on a contacté nos fournisseurs car s'ils n'acceptaient pas de jouer le jeu, on ne pouvait pas".
Damien Bernard explique comment il a été amené à participer à ce chantier et comment il a convaincu ses fournisseurs de faire un geste.

Par solidarité plutôt que pour la publicité
Il y a bien eu quelques réticences au début car ces fabricants, ces grossistes et ces professionnels sont souvent sollicités et ne bénéficient d'aucune retombée, puisque toutes les marques sont floutées lors de la diffusin télé (elles sont mentionnées dans le générique et sur le site TF1.fr).
"Je leur ai demandé de le faire pour moi, comme un cadeau, car on a d'excellentes relations et le mercredi suivant, le budget était bouclé", se félicite-t-il. Damien Bernard assure que c'est par solidarité que son entreprise a décidé de participer, et non pas pour s'offrir un peu de visibilité.


L'artisan, gravement malade, ne peut plus terminer ses travaux

C'est dans un village de 600 habitants, en Saône-et-Loire (71), que le chantier se déroule en cde moment même (il a débuté le 21 novembre). La maison appartient à un couple qui a un enfant. Le patriarche est artisan et il a été victime d'un gros problème de santé, après l'achat du bien immobilier, et n'est plus capable de terminer les travaux.
Le tournage devait se terminer avant Noël pour une diffusion fin janvier. La date a été arrêtée à ce samedi 17 janvier à 17h. Tous les acteurs du chantier, bénévoles et fournisseurs, sont invités pour la dernière journée, au moment de la remise des clefs.

----L'émission de télé-réalité existe depuis trois ans et déjà 145 maisons ont été rénovées par ces élans de solidarité. Environ 40 heures de rushs sont tournées pour une émission de 42 minutes.-----Un budget conséquent... mais un bon référencement
Rien qu'en matériel (sans compter la maion d'oeuvre bénévole), ce chantier s'élève à 200 000 euros de marchandise, dont les 7 000 euros de l'entreprise de Beauzac. "On ne pourra pas faire ce type d'opération chaque année car c'est un budget conséquent", confesse le responsable de la boutique PKE.
Comme les marques sont floutées, "la visibilité est moindre, mais c'est un bon référencement pour nous", analyse-t-il puisque les marques sont tout de même mentionnées dans le générique et sur le site TF1.fr, avant de conclure : "en plus, l'essentiel de notre clientèle n'est pas vraiment issue de Haute-Loire".

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire