Basket : le Puy reproduit les mêmes erreurs

dim 04/10/2015 - 02:34 , Mise à jour le 04/10/2015 à 02:34

Le Puy a accueilli l'effectif d'Andrézieux ce samedi 3 octobre au Palais des Sports pour la deuxième journée de N2. Les locaux s'étaient inclinés face à Marseille la semaine passée. Le scénario s'est répété et le Puy laisse filer la victoire de peu (71-75).

Les Ponots ont fait un premier quart temps brillant, ce qui dénote de la saison passée (30-22). L'écart se resserre peu à peu mais les locaux gardent l'avantage malgré une équipe adverse très performante. L'ex-ponot, Régis Aubry a fait une belle démonstration de son talent. A la mi-temps, les locaux mènent 45 à 44.

----Un joueur qui manque
Samir Belghazi, blessé au genou, sera privé de jeu pendant au moins deux ou trois mois. " Il a explosé en fin de saison dernière. Il aurait dû faire une saison tonitruante. Cette blessure est vraiment handicapante. " Nicolas Grégoire espère recruter un joueur pour le remplacer pour assurer une bonne rotation notamment au poste 5 (pivot).-----Une défense qui assure
Malheureusement, tout bascule dans la seconde partie. " Quand tout va bien, on se débrouille pour que tout aille mal ", s'agace Nicolas Grégoire, entraîneur. Alors que Kelsey Williams, Américain, se démène pour construire un jeu collectif, certains préfèrent miser sur des actions offensives individuelles. Un pari qui ne marche pas. A l'inverse, les Ponots assurent la défense en arrivant à contrer Aubry et Neri. Le Ligérien, Bassine réalise une excellente performance avec huit tirs à trois points.

" Des coups de sifflet inexplicables "
Samy Girma tente à de multiples reprises des actions mais peu se concrétisent. Le jeu ponot s'intensifie mais n'est pas toujours collectif.  Les locaux ne veulent pas se laisser distancer. Ils attaquent avec dextérité mais les Ligériens suivent le mouvement. Pire, ils creusent l'écart dans le dernier quart-temps. Les décisions arbitrales, pas toujours justifiables, n'arrangent rien. Nicolas Grégoire confirme avec colère : " Il y a beaucoup de coups de sifflet inexplicables. " A une minute de la fin de jeu, le score est à 67 - 72. La tension est palpable entre les deux équipes. Dans les derniers instants les Ponots perdent deux ballons qui n'auraient pas suffi pour revenir au score. La rencontre se termine 71 à 75.

Nicolas Grégoire constate tristement : " On est retombé dans les mêmes travers que la semaine dernière. Certains joueurs comme Samy Girma, ne cherchent qu'à marquer des paniers individuellement. " C'est le deuxième match que les locaux perdent à pas grand chose. Les Ponots, désormais 13e au classement, vont devoir trouver des solutions pour affronter l'Ouest Lyonnais (7e) samedi 10 octobre.

E.J. 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire