Basket : le Puy prend sa revanche sur Beaujolais

dim 21/12/2014 - 01:12 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

Il n'y avait pas foule surtout que des supporters adverses avaient fait le déplacement pour encourager leurs joueurs. Les ponots présents ne l'ont pas regretté puisque la qualité de jeu a été au rendez-vous et le suspens tout autant.

Sur les chapeaux de roue
C'est Samir Belghazi qui ouvre le score. Elle commence fort cette rencontre, Beaujolais ne se fait pas attendre et riposte avec un premier panier à trois points. L'équipe est en confiance face aux locaux. Les actions rythment le premier quart-temps alors que les ponots sont habituellement longs à entrer dans leur match. Là, ils tiennent le score mais Beaujolais les pousse à la faute plus d'une fois. Alors que le score est serré, Pierre-Thomas Gauthier rate deux lancers-francs à quelques secondes de la fin des dix premières minutes. Il écarte donc la domination et même l'égalisation. Au coup de sifflet, le score est de 18 à 19.

Victorieux à la pause
Pour le deuxième quart-temps, les fautes sont omniprésentes et les arbitres impartiaux. Abdel Hamid Selmani n'ose pas un tir alors qu'il a une ouverture, ce qui lui attire les foudres de son entraîneur, Nicolas Grégoire. Il se rattrape en inscrivant un panier à trois points. Les ponots hésitent de plus en plus à lacher le ballon et perdent quelques belles occasions. Dans les dernières secondes, Beaujolais égalise 36 à 36 sur lancer-franc après une faute du ponot Sébastien Ruiz. Les locaux crééent l'écart en quelques instants et terminent la première partie du match 40 à 36.

Sur le fil
A la reprise les ponots ne lâchent rien. Ils arrivent même à défendre, ce qui était un de leur principal point faible lors des précédents matchs. Le troisième quart-temps se conclut 60 à 64. Sebastien Ruiz se fait de plus en plus présent et plus en plus efficace en dernière partie. Beaujolais riposte et tente une dizaine de tirs. Rien à faire, aucun ballon ne passe le filet. Ils devront attendre une faute de Samir Belghazi pour revenir un peu plus au score. La dernière minute est interminable pour les joueurs mais aussi pour le public. Sebastien Ruiz inscrit deux points sur lancer-franc à 28 secondes du coup de sifflet final. A six secondes, l'adversaire, Anthony Garguet, réplique avec un panier à trois points. Le score est figé à 77 à 76. Modibo Niakate n'y changera rien en ratant les derniers lancers-francs.
Un point d'écart. La rencontre est restée tendue jusque dans les dernières secondes.

Nicolas Grégoire est un homme heureux. Le jeu collectif et les progrès en défense le ravissent. " Il ne faut pas oublier que Beaujolais était deuxième en arrivant " précise l'entraîneur non sans fièreté. Les ponots vont pouvoir se reposer pendant la trève avant de reprendre le chemin des terrains en janvier 2015..

E.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire