Bas-en-Basset : une fresque en mémoire des ado disparus

mer 14/12/2016 - 16:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Personne n'a oublié cette triste journée du 13 juin 2015 quand Tristan, Maxime et Bastien, âgés de 14 à 16 ans, ont perdu la vie dans l'explosion d'une bâtisse abandonnée, au hameau de Ranchevoux, à Bas-en-Basset. C’est en leur mémoire que leurs camarades ont souhaité contribuer à la création d’un jardin du souvenir au niveau du rond-point à l’entrée de la commune, au niveau du skate-park. Ainsi, une quinzaine de jeunes a réalisé une fresque sur un poste de distribution électrique.

Trois footballeurs
Encadrés et guidés par le graphiste Arnaud Blachon, ils ont souhaité représenter trois joueurs de foot effectuant quelques passes dans le « square des anges ». Les services techniques de la mairie de Bas-en-Basset ont également apporté leur contribution puisqu’ils ont, au préalable, nettoyé le poste.
La réception de ces travaux aura lieu ce mardi 20 décembre 2016 à 14h30. Les familles des jeunes décédés, les jeunes qui ont réalisé la fresque, le graphiste Arnaud Blachon et la mairie de Bas-en-Basset participeront à cette cérémonie.

----L'enquête n'est pas close
A ce jour, l'information judiciaire est toujours en cours. L'ex-procureur du Puy, Jacques Louvier, et le magistrat instructeur avaient rencontré les familles début 2016, alors que l'unique rescapé, Quentin, allait à l'encontre de l'hypothèse de l'airsoft émise par les gendarmes. Des investigations complémentaires avaient été lancées. Affaire à suivre.
-----Pourquoi cette démarche ?
Tout commence fin septembre quand une convention de partenariat est signée avec la mairie de Bas-en-Basset et Enedis (ex-ERDF). En effet, l'entreprise de service public, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France, accompagne régulièrement, en partenariat avec les communes, des actions éducatives à destination des adolescents, leur permettant d’appréhender les pratiques citoyennes et environnementales dans leur quotidien. "Participer à des chantiers de détagage, nettoyage, peinture ou embellissement des postes de distribution d’électricité répond à cette logique, en améliorant la perception d’un quartier par ses habitants", explique la direction d'Enedis Grand Velay et de raconter comment a germé l’idée été développée avec la commune de Bas-en-Basset. Un partenariat visant à "maintenir en bon état, l’aspect des installations nécessaires à la distribution d’électricité, en facilitant leur intégration harmonieuse dans l’environnement visuel" a été signé. Objectif : "améliorer le cadre de vie des habitants, tout en permettant à des jeunes de s’exprimer et de témoigner leur désir de faire-mémoire de leurs camarades décédés tragiquement".

Les risques électriques expliqués
Lors du démarrage du chantier, Enedis a expliqué aux jeunes le rôle d’un poste de transformation électrique dans le réseau d’électricité, et les a sensibilisés aux risques électriques.

> Qui est Enedis ?
Enedis est une entreprise de service public, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité qui emploie 38 000 personnes. Pour ses 35 millions de clients, elle développe, exploite, modernise 1,4 million de kilomètres de réseau électrique basse et moyenne tension (220 et 20.000 Volts) et gère les données associées. Enedis réalise les raccordements des clients, le dépannage 24h/24, 7J/7, le relevé des compteurs et toutes les interventions techniques. Elle est indépendante des fournisseurs d’énergie qui sont chargés de la vente et de la gestion du contrat de fourniture d’électricité.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire