Banque : un contrat de professionnalisation et de grandes chances d'embauche

mar 26/01/2016 - 12:30 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:38

Depuis ce mardi 25 janvier, huit jeunes ont intégré le dispositif « Tremplin pour l’avenir ». Sur un an, ils seront formés au sein d’une agence bancaire et suivront également une formation de 350 heures. Les chances d’avoir un emploi à la clé sont grandes.

C’est le cinquième groupe a suivre cette formation d’attaché commercial au Puy-en-Velay. Le diplôme est de niveau III au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), c’est-à-dire l’équivalent d’un Bac +2. Ce type de formation avait été initié par la Société Générale à Paris, Marseille et Lyon. Laurent Wauquiez a demandé que la même chose soit faite au Puy. La Fédération bancaire via le comité des banques a pris les choses en main et a réussi à réunir les banques.
A la recherche d'un emploi ou en reconversion
Les étudiants-salariés n’ont pas tous le même niveau d’études : du Baccalauréat au Bac +4. Ce type de formation s’adresse aux chercheurs d’emplois et aux personnes désireuses de se reconvertir. Certains étudiants étaient responsables commerciaux, étudiants dans d’autres secteurs ou même commerçants. Aujourd’hui, ils ont un contrat de professionnalisation au Crédit Agricole Loire Haute-Loire, à la Caisse d’Epargne Auvergne-Limousin, la Société Générale ou encore à la Banque Populaire du Massif Central.
Des embauches à la clé
« Il y a des taux d’insertion exemplaire. Il peut être supérieur à 85 % dans la profession bancaire », explique Rémi Defours, délégué régional du Centre de formation de la profession bancaire. Le taux d’insertion des jeunes en alternance est de l’ordre de 75 %, il monte à 81 % pour les formations en alternance niveau licence (Bac +3) et à 96 % au niveau master (Bac +5). Les embauches sont fréquentes, mais elles peuvent être éloignées de la Haute-Loire.
Intéressé ?
Il faut avoir un sens relationnel développé, un goût affirmé pour les nouvelles technologies et une vraie rigueur. Les candidatures se font auprès de Pôle Emploi. Ensuite une séance de Job Dating est organisée pour permettre aux candidats et aux employeurs de se rencontrer. La formation est ouverte aux personnes atteintes d'un handicap. En janvier, deux ont intégré le groupe.

Emma Jouve

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire