Tous

Bains

Bains : les enfants découvrent la nouvelle ligne haute tension

mar 19/05/2015 - 15:36 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:34

Chaque jour, le convoi éducatif s'installe dans une nouvelle ville : Saint-Privat-d'Allier, Vergezac, Bains et Sanssac-L'Eglise. Ces lieux n'ont pas été choisis au hasard. Les communes se trouvent toutes dans le premier secteur des travaux de reconstruction de la ligne 225 000 volts entre Saint-Privat-d'Allier et Saint-Etienne : le projet "2Loires".

Les écoliers deviennent des pro de la physique
Cette initiative a pu se monter en partenariat avec l'association scientifique " Les Petits Débrouillards ". Cette dernière parcourt les routes de la Haute-Loire tout au long de l'année " à l'image de la camionnette de Sam et Jamy " (dans l'émission C'est pas sorcier de France 3, ndlr). Ce mardi, les élèves bainsois se succèdent dans les ateliers. Sous les tentes, les écoliers se font expliquer le processus de distribution de l'électricité ou encore mettent leur logique à rude épreuve par exemple en cherchant à allumer une lampe.
Les deux écoles de la commune ont participé à raison d'une demi-journée chacune.

----Quels délais pour les travaux ?
Les travaux du premier secteur ont débuté debut 2015 et termineront à la fin de l'année. Le déroulage des câbles commencera en juillet pour une mise en service à la fin du mois de novembre. L'ancienne ligne sera démontée au début de l'année 2016. Pour le deuxième secteurentre Sanssac-l'Eglise et le Poste de Trevas, le chantier s'echelonnera en 2016. D'autres animations devraient se poursuivre avec notamment, une possible participation à la fête de la science. Puis la dernière phase aura lieu de mi-2016 à mi-2017 jusqu'à Saint-Etienne.-----Rencontre avec la responsable
Les jeunes physiciens se sont rendus à Concouret, commune de Bains pour observer un pylône assemblé. Sur place, la responsable du projet, Pascale Hénaff, accueille les enfants pour leur expliquer le projet. " Sur ce secteur, les écoles sont petites et permettent ce type d'initiative, explique Elise Tincelin, chargée de communication RTE, les démarches seront peut être différentes dans les deux autres secteurs. "


Quelques chiffres

La ligne représente 87 km de ligne reconstruits. Elle traverse 23 communes ligériennes et altiligériennes. Le montant des travaux s'élève à 132,5 millions d'euros pour quatre ans de chantier. 

E.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire