Avant le second tour, la Haute-Loire à droite

mer 26/03/2014 - 20:05 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Au total, 3396 sièges de conseillers municipaux sont à pourvoir sur l’ensemble de la Haute-Loire lors des élections municipales de 2014. À l’issue du premier tour, 3060 d’entre eux ont déjà été désignés. Il demeure difficile de déterminer la couleur politique des 201 petites communes - comprendre de moins de 1000 habitants - du département où les listes sont, la plupart du temps, mixtes. En ce qui concerne les 59 municipalités majeures de Haute-Loire, il est plus aisé de les positionner sur l’échiquier : le département reste fidèle à son histoire plutôt ancrée à droite.

Des pronostics en faveur de la droite
Sur les 1020 conseillers municipaux qui ont été élus au premier tour, ce dimanche 23 mars, plus de la moitié d’entre eux (50,29%) sont issus d’une liste d’UMP/Divers droit. 28,73% d’entre eux sont issus d’une liste PS/Diver gauche, et 19,12% sont sans étiquette. La balance peut-elle s’équilibrer ce dimanche 30 mars ? C’est peu probable. Comme nous l’expliquions précédemment, sept communes de plus de 1000 habitants sont en ballotage : Saint-Paulien, Aurec-sur-Loire, Monistrol-sur-Loire, Pont-Salomon, Saint-Didier-en-Velay, Brives-Charensac et Langeac. Elles représentent, au total, 173 sièges. Selon nos pronostics, au moins quatre de ces communes devraient pencher à droite après le second tour.

Pour les 61 communes de moins de 1000 habitants où les listes demeurent partiellement pourvues, 163 conseillers municipaux restent encore à déterminer.

Tous nos articles sur l'entre-deux-tours :

A.L.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire