Tous

Saugues

Avancé de l'étude sur l'évolution du marché aux bestiaux de Saugues

lun 14/11/2016 - 14:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Les membres du comité de pilotage concernant l'étude de la mise en place d'un marché au cadran sur Saugues, ce sont réunis les 3 et 4 novembre 2016.
Suite à la morosité du marché du vendredi 28 octobre 2016 et aux différentes interrogations des agriculteurs, un échange a eu lieu avec le premier marché ovins de France afin de connaître leur ressenti sur le contexte économique agricole et sur leurs choix pour dynamiser leur marché.
M. COUDREAU, Président de la SAS en charge de la gestion du marché au cadran de Parthenay fut l'interlocuteur et nous a précisé que le contexte actuel les impactait aussi mais dans une moindre mesure. Certainement du fait de de l'évolution de leur organisation.

Après avoir mis en place un marché au cadran pour les bovins en 2011, c'est en septembre 2015 qu'a eu lieu le passage du marché de gré à gré au marché au cadran pour les ovins avec comme particularité d'être un marché mobile et non à l'intérieur d'un « Ring » comme la plupart des marché au cadran.
En effet, les animaux sont parqués dans le marché et c'est le Chef des ventes qui passe devant chaque lot pour les présenter aux acheteurs qui font monter les enchères en cliquant sur un boitier mis à leur disposition. Les informations concernant le lot (poids, caractéristiques…) sont affichées sur un grand écran (le cadran).
Une fois le prix d'enchère stabilisé le vendeur accepte ou non la vente. Toute cette transaction est retranscrite sur un écran géant pour permettre aux vendeurs et acheteurs de suivre le déroulement de la vente. La durée des ventes n'excède jamais plus de 2 heures, sachant qu'en moyenne ce marché est constitué de 100 lots.

Ce mode de vente répond aux préoccupations des éleveurs qui recherchent à la fois rapidité, dynamique des courts et anonymat de la transaction.
Dans un premier temps, un projet de ce type pourrait être envisagé sur notre marché car il n'engagerait que peu d'aménagement avec un investissement moindre, tout en laissant le temps de la réflexion pour envisager un projet plus ambitieux. Une partie du comité de pilotage se rendra donc à Parthenay dans les prochaines semaines afin de bien appréhender ce nouveau système de fonctionnement.
M. COUDREAU a confirmé que cette évolution avait permis de redynamiser clairement l'attrait du marché tant par les éleveurs que par les négociants, c'est derniers ayant constaté l'augmentation du nombre de bête tant en qualité qu'en quantité.

Le 04 novembre, le comité de pilotage recevait une délégation de l'association de préfiguration du projet de marché au cadran d'Aumont Aubrac. Après avoir accompagné cette délégation à la visite du marché Michel Malige de Saugues, les personnes présentes se sont réunis à la Salle multimédia afin d'échanger sur la stratégie à mettre en place pour travailler de manière commune à l'élaboration de ces deux projets.
Monsieur le maire de Saugues accueillait tous les membres présents présentait le président de l'association « un cadran pour tous » d'Aumont Aubrac, monsieur Frédéric Valette. Ce dernier tenait à préciser sa satisfaction de travailler avec Saugues permettant une structuration commune de la gestion des marchés aux bestiaux entre Aumont Aubrac et Saugues. Il faisait remarquer que les résultats de ce travail coopératif devrait aboutir à renforcer l'antériorité du marché Ovin sur Saugues et développer le marché Bovin sur Aumont Aubrac. Michel Brun précisant que les deux projets n'étant pas au même stade d'avancement il serait préférable de distinguer clairement les deux projets concernant l'investissement tout en étudiant de manière transparente la possibilité d'un fonctionnement commun. En effet, les membres du comité de pilotage de Saugues souhaiteraient avancer par étape :
1. mise en place dès à présent sur un système comme celui de Parthenay pour les ovins et petits veaux
2. Etudier son évolution pour les broutards et vaches de réforme.
3. Une fois le projet d'Aumont Aubrac plus avancé, lancement d'une étude de faisabilité pour une structuration commune du fonctionnement et un développement de l'activité en Visio vente.
Aline Chabanon, chargé de mission par les deux chambres d'agriculture, devra établir un dossier complet permettant de présenter et justifier l'intérêt d'un projet inter régionale sur notre territoire.
Tout ceci devant être acté par la majorité des adhérents actuel du marché de Saugues. Des réunions précisant tout cela seront organisées dans les mois à venir afin de permettre l'adhésion de l'ensemble des acteurs

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire