Auvergne-Rhône-Alpes, la Région du numérique?

lun 05/10/2015 - 00:54 , Mise à jour le 05/10/2015 à 00:54

Les candidats aux élections régionales sont en désaccord sur le numérique et les lycées. Les propositions de Laurent Wauquiez ont été dénoncées par les autres listes. Le candidat des Républicains aux élections régionales de décembre prochain a proposé de « faire de la région, une région pionnière en matière de nouvelles technologies » avec un Plan numérique lycée. Une promesse que la gauche dénonce. Selon elle, c’est déjà fait. Alors où en est-on vraiment ?

Tous connectés d'ici quatre ans
En Auvergne, tous les collèges et lycées devraient être reliés à la fibre en 2019. Pour ce qui est de la Haute-Loire, tous les lycées seront connectés d'ici la fin de l'année 2015. En Rhône-Alpes, 98 % d'entre eux sont raccordés.

Une école 42 version Auvergne-Rhône-Alpes

Le candidat des Républicains a également proposé de mettre en place « le premier campus européen des métiers du numérique » en prenant exemple sur l'école 42 de Xavier Niel à Paris. Un projet que le candidat voudrait dans la région lyonnaise avec un investissement de départ d'environ 10 millions d'euros. Laurent Wauquiez souhaite un campus pour accueillir les étudiants mais aussi des professionnels en formation continue.

Des campus existants
Il semblerait que des établissements de ce type existent d’ores et déjà dont un…en Auvergne : le e-campus de l'académie de Clermont. Il fait partie des trois campus des métiers que compte l'Auvergne. Il rayonne entre Clermont-Ferrand, le Puy-en-Velay, Aurillac et Montluçon. D'après le ministère de l'Education " l'Auvergne présente des atouts pour développer ce pôle d’excellence " : un réseau d’infrastructures, une offre ---------régionale complète de data centers hautement sécurisés mais aussi une chaîne universitaire et industrielle dédiée aux questions de confiance numérique… Au Rectorat, le discours est le même : " L'Académie a en effet la volonté de jouer un rôle de leader dans l'excellence et l'ambition numérique et cette volonté est partagée par les collectivités territoriales. " Benoit Verschaeve, secrétaire générale du rectorat insiste :" Avec ce campus, il faut continuer sur cette route. Il faut qu’on porte nos valeurs. On fera le nécessaire pour que Clermont, de part le numérique, soit valorisé. Par Clermont, on entend les élèves de Clermont. "

Un dynamisme qui va se propager
Cet élan numérique que porte l'Auvergne devrait se poursuivre et s'étendre. Benoit Verschaeve explique : " On veut que cette volonté de porter le numérique soit une référence, y compris dans la future organisation régionale. C’est un atout pour l’Auvergne et celui-là doit être mis en valeur au sein de la nouvelle grande Région. " Le rectorat de Clermont travaille déjà avec ceux de Lyon et Grenoble pour étendre cette dynamique du numérique. Des communications qui se font tout naturellement en visioconférence. 

 
 
E.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire