Arrêt de travail pour les certificats médicaux en Haute-Loire

Par RSi ven 16/12/2022 - 17:00 , Mise à jour le 16/12/2022 à 17:00

Alors que le Plan de Financement de la Sécurité Sociale a été adopté en décembre 2022 à grand coup de 49.3 par le Parlement, le syndicat des Médecins Généralistes de Haute-Loire prévoit des actions de contestation dès janvier 2023. Et notamment celle de ne plus délivrer de certificats médicaux pendant une semaine. Explications.

Dès la rentrée, du 2 au 7 janvier 2023, le syndicat des Médecins Généralistes de Haute-Loire appelle tous leurs confrères à effectuer une semaine 0 certificat, excepté des arrêts de travail. Une action contre le projet de Loi RIST qui vise à "libéraliser l'accès aux soins". Ces mesures devraient être débattues en janvier 2023  par les députés au Parlement. "On ne veut pas être déchargé des soins mais de la paperasse. Notre coeur de métier c'est de soigner et on souhaite continuer à assurer notre profession", alerte Roland Rabeyrin, Vice Président MG43 et Délégué régional MG France. 

"Si les parlementaires et le gouvernement veulent substituer le médecin sur certaines missions autant qu'ils le fassent sur tout ce qui ne relève pas du soin. C'est ce qu'on souhaite leur montrer à travers cette mobilisation". Roland Rabeyrin 

Roland Rabeyrin, vice président du syndicat Médecins Généralistes 43
Roland Rabeyrin, vice président du syndicat Médecins Généralistes 43 Photo par Raphaëlle Simonnot

 

Le médecin : responsable du diagnostic et des prescriptions 

Des décisions gouvernementales qui divisent et inquiètent profondément les professionnels de santé. "Aujourd'hui, l'organisation du soin repose sur un point fort : le médecin est responsable du diagnostic et des prescriptions. Si on veut changer cette règle comme le démontrent les propositions de Madame Stéphanie Rist (députée LREM du Loiret), on va aboutir à des situations anarchiques et ça n'irait pas dans le sens d'une amélioration de la qualité des soins", déplore le Docteur Rabeyrin.

Pour évoquer toutes ces revendications, le syndicat MG 43 a sollicité les 4 parlementaires du département ainsi que le Président de Région. Selon, le Vice Président de MG 43, Laurent Wauquiez a répondu être favorable à l'idée d'une rencontre. 

Depuis la fin du mois d'octobre, les médecins généralistes de France incitent leurs patients à signer une pétition pour soutenir leurs actions et l'amélioration réelle du système de santé. Près de 40 450 personnes ont d'ores et déjà signé

"Si les médecins peuvent être remplacés la journée, ils pourront aussi l'être la nuit" 

"Dans le cas où nos actions ne toucheraient pas le gouvernement, nous organiserons d'autres actions, prévient le médecin. Si les politiques considèrent que les médecins peuvent être remplacés la journée, alors il pourront aussi l'être les week-end et la nuit".

Il lance alors en guise de conclusion : "À ce moment-là, nous inviterons les confrères à se désengager des permanences de soin qui sont effectuées sur la base du volontariat. Et je vous assure d'une chose. C'est que cela pourrait poser d'énormes problèmes".

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire