Tous

Bains

Antenne relais Orange : ondes d'inquiétude chez certains Bainsois

lun 05/11/2018 - 13:33 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Ce qui inquiète certains habitants de Bains -- ils sont pour l'heure 110 à avoir signé la pétition -- c'est la future situation de cette antenne relais, jugée trop proche des habitations (certaines sont à 95m) et de deux écoles dont Sainte-Thérèse à 296m. "Les ondes de ces antennes ont un impact certain sur le vivant. De nombreuses études démontrent en effet leur nocivité sur nos organismes : perturbation du sommeil, altération des capacités cognitives, augmentation de la pression artérielle, perturbation du système immunitaire, rupture des brins d’ADN, développement du cerveau chez les jeunes enfants, augmentation des risques de tumeurs et de cancers, perturbation possible des pacemakers (l’OMS a récemment classé les ondes de téléphonie mobile comme potentiellement cancérigènes, au même titre que le plomb, le bisphénol A ou encore le Glyphosate de Monsanto...)", explique un collectif d'habitants de Bains dans un communiqué de presse.
Une pétition en ligne
Et de poursuivre : "Ces résultats imposent l'application du principe de précaution désormais inscrit dans la constitution. Le bail qui lie la commune à l’opérateur donne à celle-ci une responsabilité directe en cas de problème sanitaire d’autant que, les champs électromagnétiques de la téléphonie mobile ont été exclus des risques couverts par les sociétés d’assurance et de réassurance au même titre que l’amiante." Le collectif a donc lancé une pétition en ligne et incité la population à faire connaître ses observations en mairie avant la clôture du dossier ce mardi 6 novembre 2018.


(Si le projet est acté, l'antenne relais d'Orange sera implantée sur ce terrain communal à Bains. Photo DR/Zoomdici)

"Des observations qui seront prises en compte et pourront, selon leur nature, faire l'objet d'une discussion avec Orange", répond Michel Decolin, maire de Bains. L'édile qui voit dans ce projet l'opportunité d'offrir une meilleure couverture du réseau mobile à ses administrés, tient toutefois à rester "bienveillant vis-à-vis de leur santé". "Le projet a fait l'objet d'une communication. Le dossier est consultable en mairie, chacun peut s'exprimer".  
Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire