Annonces Castex : Et la sinistrose s’installe en Haute-Loire

jeu 14/01/2021 - 21:25 , Mise à jour le 15/01/2021 à 04:00

Annonces hebdomadaires du gouvernement Castex et premières réactions en haute-Loire.

Il y avait pas moins de six ministres présents pour cette nouvelle conférence hebdomadaire aux côtés du Premier ministre ce jeudi 14 janvier 2021 à 18 heures. Pas de quoi rassurer les téléspectateurs et auditeurs sur une possible sortie de crise.

Les annonces générales : Couvre-feu à " l'heure de l'apéritif "en attendant un possible reconfinement 

Si tout va bien, on devrait voir le bout du tunnel à l’été” annoncait le Premier ministre en début de conférence de presse vers 18 heures. “Nous devons faire preuve de patience durant encore plusieurs mois. D’ici là nous devons continuer à nous protéger le plus possible” concluait le ministre à 19h12, soit une heure un quart plus tard.

Entre les deux moments, aucune bonne nouvelle. Au contraire, c’est le recours à une fermeture stricte des frontières françaises, en métropole et outremer avec la mise en place d'une quarantaine de sept jours pour les entrants même s’ils peuvent présenter un test.

C’est surtout l’annonce attendue de l'élargissement du couvre-feu à 18 heures pour l’ensemble du territoire qui a été l’annonce centrale de la nouvelle stratégie du gouvernement. En contrepartie, les maires et les préfets pourront décider de l'ouverture des commerces le dimanche.

Un numéro vert pour se faire vacciner et 700 centres ouverts

Olivier Véran a annoncé la mise en place d'un numéro vert à partir de ce vendredi matin afin de prendre rendez-vous pour se faire vacciner.

Il s'agit du 0800 009 110 

L'objectif est maintenu à un million de personnes vaccinées fin janvier.

Lundi, 700 centres devraient être opérationnels en France

Cette nouvelle approche stratégique part selon le gouvernement du constat que, c'est particulièrement le soir, après le travail qu’il y a un relâchement “au moment où les interactions sociales sont les plus nombreuses ”. Il est sous-entendu que les Français en profitent alors pour se rencontrer. Certains conseillers du gouvernement sont allés jusqu'à évoquer en off l'heure de l’apéritif.

C’est le motif du renforcement des mesures coercitives qui, si elles ne suffisaient pas, conduiraient à un nouveau confinement “que nous voulons absolument éviter” explique Jean Castex.

Dans l'éducation : Les écoles restent ouvertes, mais suspension des activités physiques en intérieur jusqu’à nouvel ordre.

  • Suspension des cours d’éducation physique en intérieur que ce soit dans le milieu scolaire ou le milieu extra-scolaire. La mesure devrait aussi s'appliquer aux clubs sportifs qui venaient de pouvoir reprendre.
  • Renforcement du protocole dans les cantines avec dans certains cas des repas à emporter.
  • Maintien de l'enseignement hybride distanciel/présentiel après le 20 janvier.
  • Un million de tests par mois dans les écoles pour surveiller le variant Covid 117 et les autres variants qui commencent à apparaître en métropole et outremer, (comme celui Sud-africain aux Comores).
  • JM Blanquer, un des six ministres à avoir pris la parole ce soir Photo par Impression écran Th Chabanon

Réaction: 
Pour Louise Pommeret, secrétaire départementale du Snes, syndicat majoritaire en lycée 

"Je ne pense pas trahir mes collègues en avouant que dans les salles des profs le sentiment qui domine est celui d'une grande fatigue ”.
D’ailleurs, le syndicat tire la sonnette d'alarme depuis le début d’année et dénonce un manque de moyens pour faire face à la surcharge de travail encore accentuée en période de crise épidémique en précisant par exemple que ”les vies scolaires seront de nouveau en grève le 19 janvier : elles fonctionnent à moyens dégradés alors que leurs tâches sont multipliées en contexte épidémique ! “

Dans le Supérieur : Mesures en présentiel pour les étudiants de première année en priorité mais en demi-groupe.

La ministre Frédérique Vidal estime qu’il faut aider les étudiants non seulement sur le plan financier, mais aussi sur le plan psychologique.

F Vidal, sensible à la détresse psychologique des étudiants de première année Photo par Impression écran Th Chabanon

Pour cela, il faut que les étudiants et spécialement ceux les plus vulnérables de 1ère année puissent reprendre un contact physique avec les enseignants.

Les Travaux Dirigés (TD et TP) des premières années vont donc reprendre sur la base de demi-groupe dès la fin janvier.
Oui, mais voilà, les vacances commencent le 7 février.
“Le nombre de psychologues dans les universités va être doublé et le nombre d’assistant(e)s sociaux renforcé” annonce la ministre de l'enseignement supérieur. 
Oui, mais voilà, ils sont déjà si rares qu’on se demande comment toutes ces personnes pourraient être recrutées sauf à considérer qu’on s’installe dans une crise qui durerait.

 

Les annonces du ministère de l’Economie: Maintien du “quoi qu’il en coûte”. 

On retiendra surtout que pour les fournisseurs, entre autres, brasseurs et torréfacteurs, l’aide n’est plus limitée à 10 000 euros et devient une aide de 20% de perte du chiffre d’affaires dans la limite de 200 000 euros à partir du mois de décembre.

Pour le Premier ministre, “ ce sont des millions d'emplois et d’entreprises qui ont été sauvés grâce à cette politique de soutien financier et de prêts garantis”. 
Sans visibilité de sortie de crise, il explique qu'il faut poursuivre cette politique de l'État providence et sauver encore plus d’emplois. 

Réactions locales au confinement :

D'après nos discussions d’avant conférence avec quelques commerçants, un sentiment de résignation. “On va s’organiser comme on peut. On attend de voir comment seront déclinées les mesures et, s’il faut fermer à 18 heures, et bien, on le fera. Ça ne va pas être pratique pour les clients” entend-on dans une boulangerie.

Dans la rue, c’est un peu pareil. Pour Evelyne, “Ce ne sont pas ces deux heures en plus qui vont changer grand chose
Pour Valérie “Si ça peut éviter un nouveau confinement, alors, il faut s’y plier”.
Pour Florent “De toute façon à 18 heures ou à 20 heures, il n’y a pas beaucoup de surveillance alors dans certaines rues, il y a des gens qui sortent. Moins bien entendu, mais il y en a quand même”.

Pour la culture : "Pas d’espoir avant la fin de la phase aiguë de la crise"

Le printemps est inexorable selon Neruda cité par R Bachelot ce soir Photo par Impression écran TC

Nous devons , sans joie continuer à vivre avec une fermeture des lieux culturels, surtout avec un confinement à 18 heures” explique la ministre de la Culture qui n’a aucune annonce à faire sauf à dire que les acteurs culturels seront encore accompagnés.
En matière de culture non plus, la ré-ouverture des lieux culturels n’est pas à l’ordre du jour même dans le respect de protocoles stricts.
"Pas de date ferme de réouverture, mais le printemps est inexorable" conclut la ministre citant Pablo Neruda.

Réaction: Laurent Johanny, représentant du mouvement Génération.s 43 qui réagit dès ce soir 
"À propos des dernières annonces, j'émets de fortes craintes sur les conséquences sociales. Si le fait de pouvoir acheter son pain paraît fondamental, l'accès à la culture, les activités sportives, le lien social en général le sont tout autant”.

Finalement, s’il y a un fait notable et surprenant, ce soir, c’est que parmi les ministres présents, il n’y avait pas celui de l’Intérieur.
En effet, lors de l’annonce des précédentes mesures coercitives, Gérald Darmanin était venu expliquer que les contrôles allaient être multipliés et que les amendes pleuveraient. Mais ce soir, rien sur le sujet. 

Il avait aussi expliqué le mécanisme des autorisations écrites. Celles-ci restent en vigueur après 18 heures. 

Là-encore, les entreprises dont les salariés rentrent après 18 heures vont, sans nul doute devoir refaire les autorisations de déplacement permanentes “pour permettre aux salariés de rentrer chez eux” explique cette chargée de ressources humaines d’une entreprise du bassin ponot, "mais on ne sait encore rien".

Plus qu'une acceptation, on a le sentiment que les ponots sont résignés dans ces annonces qui s'enchaînent inéluctablement semaines après semaines.

T.C.

NB: Nous n'avons à l'heure de la mise en ligne pas les réactions des autres personnalités politiques sollicitées ce soir.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

la

ven 15/01/2021 - 07:23

il y en a marre toujours plus de restrictions cette fois ci on ne peut plus rien faire sauf aller travailler, on devient le peuple chinois, depuis un an on aurait pu former des infirmières en réa et ouvrir des lits, ne pas laisser entrer le virus anglais mais non on le laisse entrer et après on confine, une bande d'incapable... Et personne ne parle plus de la dette, on distribue des milliards qu'on a pas, alors qu'on ne pouvait ni augmenter les soignants, ni payer les retraites, on nous prends pour des c....