Tous

Blavozy

Anciens métiers et artisanat aux carrières en fête de Blavozy

dim 30/06/2019 - 20:54 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

L’heure était à la découverte des carrières d’arkose de Blavozy ce dimanche. Habituellement fermée au public, cette deuxième édition des « Carrières en fête » organisé par la commune permet aux curieux de découvrir un des joyaux de cette dernière, l’arkose. « La pierre d’arkose, c’est une des spécialités très locales de Blavozy, elle est fournie pour la construction de la Sagrada Familia par exemple », affirme Delphine Mourlevat, directrice du centre culturel de Blavozy. « Et aujourd’hui, c’est l’occasion de faire découvrir les ateliers et anciens métiers en lien ou non avec cette pierre », ajoute-t-elle. En effet, différents artisans ont exposé leurs créations et ont fait découvrir aux visiteurs les secrets de ces carrières.

Anciens métiers et activités
Évidemment, des tailleurs de pierre étaient présents pour l’événement. Parmi eux, Antoine Lhoste, arrivé en 5e position aux Olympiades des métiers 2018, un concours similaire à celui du meilleur ouvrier de France. Le jeune homme a montré tout au long de la journée son savoir-faire aux visiteurs. Il y avait aussi des forgerons, des carreliers, mais aussi le Groupe Géologique de la Haute-Loire, qui se sont chargés de faire visiter les carrières au public. « Il faut savoir que la Haute-Loire est sans doute la plus grande concentration volcanique d’Europe, il y en a plus de 600 », rappelle un des géologues du groupe, tout en présentant son exposition de roches volcaniques, chacune de variétés et de couleurs différentes. D’autres activités plus ludiques ont aussi été prévues, dont une tyrolienne de 100 mètres qui a été installée pour l’occasion, cette dernière traversant l’intégralité d’une des carrières. Les enfants non plus n’ont pas été oubliés, avec à leur disposition un escape game (une sorte de course d’orientation, mêlant obstacles et réflexion), des balades à poneys mais aussi un atelier pour apprendre à moudre.

La canicule frappe de nouveau
L’année passée, pour sa première édition, c’est un peu plus de 1000 visiteurs qui s’étaient afférés à cet événement, et ce en seulement une demi-journée. « Cette année on a voulu le faire sur une journée entière face au succès de la dernière édition, malheureusement nous n’avions pas prévu cette canicule qui ne donne pas envie de sortir aux gens », regrette Delphine Mourlevat. Mais même si cette deuxième édition n’a pas obtenu le triomphe escompté, c’est quelque 200 visiteurs qui sont venus y assister le matin, au moment où le soleil n’était pas encore à son firmament.

F.R.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire