Tous

Ceyssac

Agglo du Puy : le golf à 18 trous ne fait toujours pas l'unanimité

mer 26/09/2018 - 19:50 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

Le 14 décembre 2017, lors d'un conseil communautaire qui avait déjà suscité un vif débat, les élus de l'agglomération prenaient la décision de transformer le golf de 9 trous implanté à Ceyssac, en 18 trous d'ici 2020. L'objectif : renforcer l'attractivité touristique du territoire. Déjà à l'époque, certains élus à l'instar de Cécile Gallien, maire de Vorey, pointait du doigt le projet jugeant l'investissement trop important "pour 9 trous de plus", soit 1,5 million d'euros dont 1,2 million dédié à l'agrandissement. Et il ne s'agit que d'une estimation "parce qu’il ne faut pas simplement ajouter 9 trous, d’après ce que les experts nous expliquent, il faut quasiment tout reprendre", précise Michel Joubert, le président de l'Agglo du Puy-en-Velay.

>> A lire : 1,2 million d'euros pour agrandir le golf communautaire du Puy
Une subvention votée, à nouveau
Mardi 25 septembre 2018, ce golf est de nouveau apparu à l'ordre jour du conseil communautaire qui s'est tenu à l'Hôtel-Dieu du Puy. Les élus de l'agglo étaient cette fois-ci appelés à revoter une subvention d'un montant de 195 000€ attribué au budget "Golf" pour l'année 2018. Revoter, mais pourquoi ? Le préfet de la Haute-Loire dans un courrier du 12 juin 2012, n'a pas manqué de rappeler à la collectivité qu'en application de l'article L2224-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, les budgets des Services Publics Industriels et Commerciaux (SPIC) doivent être équilibrés en dépenses et en recettes, ce qui prohibe tout apport du budget principal sauf à justifier qu’une des dérogations prévues par la loi s’applique.

----En chiffres
Les travaux du golf coûteront 1,5 million d'euros au total, dont 1,2 million consacré à l'agrandissement. Les financeurs sont la Région Auvergne-Rhône-Alpes (40%), l'entreprise Réseau de transport électrique (20%), le centre national pour le développement du sport (20%) et enfin l'agglomération du Puy (20%).-----En d'autres termes, l'Agglo n'avait pas le droit de donner une subvention aussi importante dédiée au budget de fonctionnement du golf, sauf si cette décision se justifiait par des conditions exceptionnelles. "Nous considérons que la condition exceptionnelle vient du fait que le golf ne peut pas trouver un équilibre budgétaire tant qu'il n'est pas à 18 trous. Nous avons dû argumenter différemment", explique Michel Joubert. La nouvelle délibération faisant ainsi valoir "la situation financière très fragile" ainsi que la volonté "pour la Communauté d’agglomération de se doter, à terme, d’un outil de promotion du territoire et du développement de la pratique golfique, qui s’inscrit pleinement dans notre schéma de développement touristique. 

Cependant, la réalisation de tous ces investissements nécessaires pèse lourdement sur ce budget, et, le financement ne peut pas intervenir sans une augmentation excessive des tarifs, eu égard au nombre d’usagers. Ainsi, le montant moyen annuel des cotisations devrait passer de 581 € à 1 792 € pour couvrir les charges nécessaires, ce qui aurait pour effet d’anéantir tous les efforts entrepris pour dynamiser les recettes."

Les 195 000 euros seraient donc nécessaires pour la prise charge des dotations aux amortissements et des intérêts de la dette dus sur l’exercice (prévisions 2018 respectives : 94 410 € et 16 000 €) et pour couvrir, à hauteur de 84 590 €, le financement des investissements prévus sur 2018.
20,2% des élus votent contre 
Cette subvention, même présentée différemment, n'a pas fait l'unanimité lors du vote. 74,2% des élus présents se sont exprimés pour, 20,2% contre et 5,6% se sont abstenus. Laurent Johanny, leader de l'opposition au Puy, qui a voté contre l'attribution de cette subvention, est intervenu lors de la séance "pour dénoncer les arguments avancés par la communauté d’agglomération à M. le Préfet. En effet, cette subvention qualifiée « d’exceptionnelle » se répète de manière systématique depuis de nombreuses années, avant même que ne soit mis en avant le projet de golf à 18 trous : elle n’a donc rien d’exceptionnel !"
Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire