Agglo du Puy : dotations de l'État en baisse, les projets se poursuivent

ven 06/02/2015 - 00:40 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Ce jeudi 5 février, les élus de l'agglomération se sont réunis pour le premier conseil de l'année. C'est l'occasion de tenir le débat budgétaire de 2015.

Le Rocher Saint-Michel à l'Unesco ?

En 1998, 71 sites et monuments ont été inscrits au Patrimoine Mondial de l'Unesco mais le Rocher d'Aiguilhe semble avoir été oublié. La communauté d'agglomération a choisi d'apporter son soutien aux démarches entreprises par la commune d'Aiguilhe pour obtenir le rajout du site de Saint-Michel d'Aiguilhe à la liste du Patrimoine Mondial de l'Unesco au titre des Chemins de Saint-Jacques en France. Cette inscription donnerait une certaine notoriété au site qui a été classé 4e monument préféré des Français.

L'IUT accueillera plus d'étudiants
Les travaux de construction d'un plateau technologique de 720m2 dédié au domaine de l'imagerie numérique et d'une résidence pour les alternants de 39 studios pour l'IUT seront engagés pour un montant de 3 764 700 euros HT (2 008 61 euros HT pour le plateau et 1 756 090 euros HT pour la résidence). " Cela va permettre d'accueillir plus d'étudiants dans des secteurs porteurs " a souligné le président de l'agglomération, Michel Joubert. Quatorze des 18 entreprises engagées sur le projet sont altiligériennes (deux autres sont de la Loire et les deux dernières du Vaucluse).

Pour que la halle multi-sport accueille des spectacles
Le montant global des marchés de travaux de la halle multi-sport de 1 900m2 à Espaly-Saint-Marcel s'élève à 2 090 252,16 euros hors taxe (HT) contre 1 905 819,81 euros HT. Cela n'a pas échappé à Laurent Johanny : " On dépasse le budget initial de 10%, à force de vouloir en faire plus, on ne s'en sort plus. " Michel Joubert a répondu simplement : " Cela ne fait que 5%, c'est peu par rapport aux bénéfices. " En effet, cette augmentation est dûe à l'évolution du projet et à la possibilité d'organiser des spectacles. Ce projet demande des travaux supplémentaires comme la réalisation d'un enrobé sous l'aire de jeux ou encore la création d'un office de réchauffe. Le chantier devrait s'achever début 2015.

Des prêts d'honneur plus élevés
Le conseil communautaire avait choisi d'adhérer à Initiative Création en Haute-Loire en 2006. Cette association met en place des prêts d'honneur d'un montant maximal de 15 000 euros par dossier à des créateurs ou repreneurs d'entreprise et assure un premier accueil et un suivi. Entre 2011 et 2013, 90 prêts d'honneur ont été accordés à 73 entreprises pour un montant total de 621 000 euros. La convention, plus adaptée au besoin, sera renouvelée. Elle permettra l'avance remboursable versée par l'agglomération en la portant de 15 000 à 30 000 euros. Cette augmentation permettra de financer quatre à six projets contre deux actuellement.

Le service de gérontologie et le foyer Vert Bocage vont faire peau neuve
L'agglomération a choisi d'apporter une aide financière égale à celle du Département pour la reconstruction d'un centre de gérontologie en sein du Centre Hospitalier Emile Roux du Puy-en-Velay engagé par l'hôpital. Cette aide s'élève à 475 000 euros. Michel Decolin dénonce les conditions de vie actuelle : " Il y a un sanitaire pour six personnes. Heureusement qu'il y a un personnel de qualité, je vous invite à visiter les bâtiments U pour voir l'état des locaux. " Il demande une " solidarité territoriale parce que les patients ne viennent pas seulement du Puy. " Jacques Volle, hésitant, explique : " Je suis un peu en colère contre le sénateur qui nous laisse cet héritage. " Michel Chapuis, lui, trouve la " discussion très intéressante " tout comme Laurent Johanny, lui aussi hésitant déclare : " le sujet est très intéressant et demanderait plus de discussion malheureusement on est un peu coincé par le temps. " Ce à quoi Michel Joubert rétorque : " On est là pour discuter. " Pour sa part, Daniel Boyer soulève une question pertinente : " La capacité d'accueil sera t'elle augmentée ? " Michel Decolin répond par la négative, la capacité de 100 lits est maintenue : " Mais les conditions d'accueil seront meilleures. "
Il en est de même pour l'extension et la restructuration de l'unité de vie du foyer Vert Bocage à Brives-Charensac lancé par l'OPAC 43. L'agglomération accorde une aide à l'immobilier d'un montant de 277 750 euros, comme le Département. Dix-huit chambres seront créées pour supprimer les chambres doubles.

L'agacement de Laurent Wauquiez
La capacité d'autofinancement de l'Agglo est passée de 4,2 millions d'euros en 2013 à 3,9 millions en 2014. Les dépenses de l'année passée évoluent de 2,64 %, cette évolution est constante par rapport à 2013. Les taux de fiscalité n'ont pas augmenté de 2013 à 2014, un engagement que les élus souhaitent poursuivre. Pour 2015, la collectivité doit faire face à la baisse des dotations de l'État. Laurent Wauquiez déclare : " Ce qui est fait actuellement n'est jamais arrivé en 50 ans. On applique la même règle à des territoires riches et à des territoires pauvres. On n'a pas la même capacité à faire des économies. On nous donne des compétences d'un côté et on nous baisse les dotations de l'autre. Et pour finir, on détruit l'investissement de proximité, on perd de l'emploi, on perd en investissement à hauteur de plus de deux millions sur le territoire. C'est comme si Michelin fermait. Il faut qu'on se batte. " Michel Joubert souligne également ce point : " On doit rester très prudent au niveau des dépenses de fonctionnement. "

Le SAE à l'Agglo ?
Parmi les idées que Laurent Wauquiez propose : celle d'intégrer le syndicat d'assainissement et de l'eau (SAE) au sein de la collectivité. George Assezat se dit d'accord mais émet quelques doutes vis-à-vis des huit communes indépendantes, il met en garde : " Il faut bien étudier le problème et prendre en compte les coûts induits ". Le député-maire du Puy se dit rassurant et déclare : " Si on fait preuve d'audace, on peut relever le défi. "

Pour 2015, l'Agglo va poursuivre ses projets dans :

  • l'aménagement du territoire (contournement du Puy, piste cyclable à Chirel, voirie du Fieu...),
  • le développement du tissu économique et de l'emploi (développement des zones d'activités économiques...),
  • l'attractivité de territoire et la préservation de la qualité de vie (voie verte, poursuite des actions autour des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle...),
  • le renforcement de la vie sportive et culturelle (etude de piste de BMX, création d'un espace événementiel sur le site de Quincieu...). 

 E.J.

  • La réaction de l'opposition

Dans la foulée du conseil communautaire de ce jeudi soir, Laurent Johanny, chef de file de l'oposition socialiste ponote, a réagi, appelant à l'arrêt de la "gabegie financière" et indiquant qu'il a voté contre la hausse de 10% des dépenses par rapport au marché initial pour la halle multisports d'Espaly Saint-Marcel, à l'emplacement de l'ancienne piscine.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire