Adversaires au ballon rond mais frères de sang pour les enfants

Par Nicolas Defay mar 17/05/2022 - 12:00 , Mise à jour le 17/05/2022 à 12:00

Du foot, l'enjeu du championnat en N2 et deux équipes qui s'affrontent pour écraser l'autre. Ça, c'est la façade. Mais sous les touches et les coups franc, c'est aussi du foot, l'enjeu pour les enfants malades et deux équipes qui s'unissent pour soutenir leurs jeunes fans sur leur lit d'hôpital. 

Samedi 14 mai à Massot, la 14ème journée du championnat de Nationale 2 a opposé les équipes du Puy foot et du FC Chamalières. Ce match d'importance a été remporté par les ponots inscrivant un but à zéro contre leurs adversaires visiteurs. Mais au-delà du résultat, qu'il y ait eu victoire ou non, que l'un effleure la N1 ou que l'autre s'en éloigne, peu importe. Les deux formations ont montré qu'un match bien plus important se joue tous les jours entre les murs des hôpitaux, un match où le ballon est la vie et les joueurs des enfants.

Comme un costume de super héros...

Car en parallèle à cette rencontre, le Puy Foot et le FC Chamalières ont remis des maillots dédicacés à une troisième équipe, celle des Maillots du Cœur. Les "trois mousquetaires" qui la composent (surnoms donnés à la longue aux trois créateurs de l'association) s'acharnent depuis près de trois ans a récolter les maillots des plus grandes équipes nationales de football, de rugby et de bien d'autres sportifs de renommés internationales. L'objectif est ensuite de transformer ces précieux tissus en blouses opératoires que les enfants hospitalisés revêtent comme un costume de super-héros.

Une seule couleur dans ce match : celle de la solidarité.
Une seule couleur dans ce match : celle de la solidarité. Photo par DR

« Cette remise de maillots par les deux équipes s’inscrit dans le cadre de la mobilisation des nombreux clubs sportifs, ainsi que dans la continuité du soutien apporté depuis le début de l’aventure des Maillots du Cœur par Le Puy Foot. Cette opération correspond aux valeurs de notre association et prouve le caractère solidaire du sport au profit d’enfants malades ». Stéphane Lac, l'un des mousquetaires

L'exemple personnifié de la résilience

Autre présence de taille sur la pelouse du Stade Massot en ce samedi 14 mai, Ibrahim Zakou-Laloy. Cet ancien joueur de foot Chamaliérois et également ancien codirigeant du FC Chamalières a su traverser la vie malgré les moqueries et des quolibets qui ont ponctué son existence. Avant de devenir le grand monsieur d'aujourd'hui, il a fait partie de ces enfants cloués sur un lit aseptisé, victime d'un accident à l'âge de 6 ans au Niger qui lui a privé ses deux bras. À présent quarantenaire, il est entraineur de foot pour les équipes d'enfants et offre tous les jours une sacrée leçon de vie.

Du foot, du cœur et des histoires de vies se sont joués devant les gradins de Massot.
Du foot, du cœur et des histoires de vies se sont joués devant les gradins de Massot. Photo par Sébastien Ricou

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire