Accident mortel aux abords du Puy : l'alcoolémie confirmée

lun 21/09/2015 - 19:27 , Mise à jour le 21/09/2015 à 19:27

Le jeune Blavozien qui conduisait le véhicule au moment du drame avait lui même reconnu avoir bu dans la nuit de vendredi 18 à samedi 19 septembre 2015. Les prises de sang ont confirmé ses dires, avec un taux d'alcoolémie de 2,33 grammes par litre de sang, soit presque cinq fois au-dessus du seuil autorisé (0,5 gramme et 0,2 gramme en probatoire).
Quant aux autres victimes de cet accident, on sait d'ores et déjà que deux personnes sont sorties de l'hôpital au cours du week-end. Quant aux blessés graves, s'ils pourraient souffrir d'un handicap permanent au terme de cet épisode douloureux, le pronostic vital n'est pas engagé.
En attendant, une enquête est en cours. Elle devrait permettre d'élucider un peu mieux les circonstances de l'accident, ainsi que l'emploi du temps de la soirée des différents protagonistes afin de savoir notamment comment ils se sont retrouvés à huit dans cette voiture.

La vitesse du véhicule n'a pas encore été déterminée
Outre l'alcool, on a également beaucoup parlé de la vitesse mais "je n'ai aucun élément qui permette d'apprécier la vitesse avec exactitude" tranche d'emblée Alexandre Constant, le nouveau Substitut du procureur de la République depuis cet été.
Mais il finit par reconnaître, tout en tempérant savamment ses propos : "on peut vraisemblablement penser, eu égard à la sortie de route qu'il a faite dans un virage, qu'il était au-delà des 50 km/h autorisés, mais nous sommes actuellement incapables de dire à quelle vitesse roulait le véhicule au moment de l'accident".

Les suites judiciaires de cette affaire
La vitesse est en effet un élément déterminant car il peut s'agir d'un facteur aggravant (en plus de la conduite sous l'emprise d'un état alcoolique) au moment des suites judiciaires qui seront données à cette affaire. Le parquet a d'ailleurs d'ores et déjà prévu d'entreprendre des poursuites.
Pour déterminer cette vitesse, ce ne sont pas les services de gendarmerie mais un expert qui serait diligenté, s'il était décidé de mener une expertise du véhicule pour connaître précisément la vitesse, décision qui n'était toujours pas prise au moment où sont rédigées ces lignes (lundi après-midi).

A deux pas de l'hôpital
Les jeunes gens avaient passé une partie de la soirée en bar de nuit. Peu avant 5 heures du matin, le conducteur conduisait une Golf avec, à bord, huit personnes au total, dont deux dans le coffre, quatre sur la banquette arrière et deux à l'avant.
En bas de l'avenue de l'Ermitage, à la sortie du Puy, la voiture a percuté un arbre creux qui s'est écroulé sur le toit du véhicule. Les air-bags se sont déclenchés. Une jeune fille de 17 ans et un homme de 31 ans sont morts. Deux autres victimes ont été gravement blessées et quatre autres plus légèrement.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire