Accident du travail à St-Paulien : des questions sur la sécurité

lun 20/04/2015 - 14:49 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Ce jeudi 16 avril 2015, vers 17h30, un employé de l'usine Arvel de Saint-Paulien a fait une lourde chute et a été très grièvement blessé. Le technicien de maintenance de 28 ans a été grièvement blessé. Pris en charge par le Samu 43, il souffre d'un trauma facial et crânien avec hémorragie cérébrale et de multiples fractures dont une au genou gauche. Hélitreuillé en urgence à l'hôpital de Saint-Etienne, il était encore en réanimation ce lundi. Ce mercredi, il n'est plus en réanimation après avoir subi une nouvelle opération au niveau de l'oeil et du visage. Les médecins ne se prononcent pas encore sur son évolution.

Des versions qui évoluent
L'inspection du travail et la gendarmerie ont ouvert une enquête sur les circonstances de cet accident du travail. Dans un premier temps, les déclarations des salariés témoins de la scène ont évoqué une chute d'un peu plus de deux mètres d'une nacelle, selon le premier compte-rendu de gendarmerie. Mais, par la suite, les versions ont changé plusieurs fois. Lundi, les gendarmes sont revenus sur place. Les circonstances restent à éclaircir. Selon nos informations, la victime se trouvait sur une passerelle à environ huit mètres du sol, sans ligne de vie, au niveau d'un toit, quand la passerelle a cédé. Après la visite de l'inspection du travail, des travaux seraient prévus sur l'installation.

----Que fait Arvel ?
Le site de production Arvel (Argile du Velay) de Saint-Paulien, situé sur la zone artisanale de Nolhac, fournit de l'argile verte pour les secteurs de la cosmétique, de l'hygiène (litières) et l'alimentation animale, de l'agriculture, mais aussi du spa et du thermalisme (bains de boue du complexe des Portes du Bien-être de la communauté de communes des Portes d'Auvergne).-----Ce même employé avait déjà été victime d'un premier accident du travail il y a trois ans, nécessitant une greffe du pouce. La famille compte porter plainte au pénal pour non-respect des règles de sécurité. Elle relève que plusieurs accidents du travail ont eu lieu dans cette usine, dont un décès il y a une dizaine d'années quand un salarié est tombé dans un silo. La plainte n'a pas encore été déposée car elle doit être faite par la victime elle-même. Victime qui se trouve encore ce mercredi à l'hôpital de Saint-Etienne dans un état critique.

L'enquête se poursuit
Le directeur du site, Emmanuel Bernard, n'était pas sur place au moment de l'accident, le siège administratif et commercial étant basé à Lissieu, près de Lyon. "Je suis monté exprès vendredi à Saint-Paulien, explique-t-il à la rédaction de Zoomdici.fr, puisque je suis représentant légal". En revanche, il ne répondra pas par voie de presse aux questions posées sur la sécurité. Il entend laisser l'enquête suivre son cours. La gendarmerie de Saint-Paulien l'attend d'ailleurs ce mercredi après-midi pour de nouvelles précisions.

Annabel Walker

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire