90 communes de Haute-Loire reconnues en calamité sécheresse

mar 02/02/2016 - 19:46 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

C'est lors de la commission nationale que la décison sera définitivement entérinée. Elle devrait se réunir avant la fin du premier trimestre 2016. Les syndicats agricoles espèrent bien que le ministère reverra sa copie car pour l'instant, les exploitations agricoles de Haute-Loire, qui pouvaient prétendre à une indemnisation potentielle de 12,5 Millions d'Euros, ne se voient accorder qu'une maigre enveloppe de 1,7 million d'euros, "dont une toute petite partie seulement sera utilisée, tellement les taux de perte proposés sont faibles ! ", déplorent la FDSEA et les JA.
"Ces indemnisations sont indispensables pour permettre aux agriculteurs d'acheter du fourrage, pour continuer de nourrir correctement leurs animaux durant tout l'hiver", ajoutent-ils. En attendant la réponse de la commission nationale, la préfecture informe les agriculteurs des démarches à entreprendre pour demander à être indemnisé, afin de ne pas engorger les services ultérieurement.

Calamité reconnue pour les régions fourragères « Petite Limagne » et « Velay Basaltique, Mézenc »
Suite à la sécheresse qui a touché le département de la Haute-Loire de mars à août 2015, le Préfet a adressé une demande de reconnaissance de calamité sécheresse au ministère de l’agriculture.
Cette demande de reconnaissance a été examinée le 9 décembre 2015 par le Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA). La reconnaissance de calamité agricole pour pertes de récoltes sur prairie a été reconnue pour les régions fourragères « Petite Limagne » et « Velay Basaltique, Mézenc ».

Une perte minimale de 13 % pour être reconnu
Le CNGRA a reconnu un taux de perte forfaitaire de 30 % pour les productions fourragères de la zone (prairies naturelles, prairies temporaires). Pour qu’une exploitation soit indemnisée, il est donc nécessaire qu’une majorité des parcelles fourragères soit située sur les communes de la zone reconnue sinistrée. En outre, pour bénéficier de l’indemnisation, la perte de production de l’exploitation doit représenter au moins 13 % du produit brut théorique.

----Possibilité d'être accompagné par la chambre d'agriculture
Les éleveurs qui le souhaitent peuvent télé déclarer en se faisant accompagner par les services de la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire, sur rendez-vous : 
* à Lantriac, rue Sagnecroze 04 71 05 06 63
* à Brioude, Hotel interconsulaire Avenue Léon Blum 04 71 50 37 54 
* au Puy-en-Velay, Immeuble interconsulaire 04 71 07 21 00.-----Les 90 communes concernées
Les 90 communes concernées sont les suivantes : Alleyrac, Alleyras, Arlempdes, Auzon, Azerat, Bains, Barges, Beaumont, Blanzac, Borne, Bournoncle-Saint-Pierre, Brioude, Cayres, Ceaux-d’Allègre, Ceyssac, Champclause, Chaspuzac, Chassagnes, Chaudeyrolles, Cohade, Costaros, Couteuges, Cussac-sur-Loire, Domeyrat, Espaly-Saint-Marcel, Fay-sur-Lignon, Fontannes, Freycenet-la Cuche, Freycenet-la-Tour, Frugères-les-Mines, Frugières-le-Pin, Goudet, La Chomette, Lafarre, Lamothe, Landos, Langeac, Laussonne, Lavaudieu, Le Bouchet-Saint-Nicolas, Le Brignon, Le Monastier sur Gazeille, Lempdes-sur-Allagnon, Le Puy en Velay, Le Vernet, Les Estables, Les Vastres, Lissac, Loudes, Mazet-Saint-Voy, Mazeyrat d’Allier, Montusclat, Moudeyres, Ouides, Paulhaguet, Pradelles, Présailles, Rauret, Saint-Arçons-de-Barges, Saint-Christophe-sur-Dolaizon, Saint-Didier d’Allier, Saint Etienne du Vigan, Saint Front, Saint Geneys Près Saint Paulien, Saint Géron, Saint Haon, Saint Jean de Nay, Saint Jean Lachalm, Saint Martin de Fugères, Saint Paul de Tartas, Saint Paulien, Saint Privat d’Allier, Saint Vidal, Sainte Eugénie de Villeneuve, Sainte Florine, Salettes, Salzuit, Sanssac l’Eglise, Seneujols, Siaugues Sainte Marie, Solignac sur Loire, Vals près le Puy, Vazeilles Limandre, Vergezac, Vergongheon, Vernassal, Vezezoux, Vieille-Brioude, Vielprat et Vissac-Auteyrac.

Faire une demande avant le 29 février 2016
Les éleveurs concernés vont recevoir un courrier individuel pour leur expliquer la démarche à suivre pour effectuer la déclaration sur l’application TELECALAM accessible via le site web. Le courrier envoyé indique l’effectif bovin détenu au 1er juillet 2015 pour permettre à l’exploitant agricole une déclaration plus aisée. Il conviendra d’ajouter les autres catégories d’animaux (ovins, caprins, équins…) en prenant l’effectif toujours au 1er juillet 2015. La télé déclaration doit être effectuée avant le 29 février 2016.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire