Tous

Costaros

80km/h : Le temps de la tolérance ne durera pas

lun 02/07/2018 - 16:53 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

On y est, un peu partout dans le département, les panneaux ronds sur fond blanc, encerclés de rouge affichent désormais un « 80 » sur les routes nationales et départementales bidirectionnelles (à double sens) sans séparateur central (terre-plein, muret, glissière). Les automobilistes vont donc devoir changer leurs petites habitudes s’ils ne veulent pas perdre quelques points sur leur permis et quelques euros au passage. Bien conscient que ce changement d’habitude pourrait en perturber plus d’un, l’État, en la personne d’Édouard Philippe, Premier ministre, a promis une période de pédagogie.
----Au-delà des 90km/h, il y aura sanction
Si la tolérance est de mise, les automobilistes contrôlés à plus de 90km/h sur les routes à 80km/h seront immédiatement verbalisés.-----De la prévention, pas de la moralisation
La démonstration a été faite ce lundi 2 juillet 2018, le long de la RN88, entre Le Brignon et Costaros. Sous l’autorité du Colonel Dutheil, les gendarmes de la Cob de Costaros, rejoints par Yves Rousset, préfet de la Haute-Loire, ont procédé à des contrôles routiers plus axés sur la prévention que la répression. Un axe amplifié par l’intervention de l’association Vivre et Conduire, présidée par Maryse Masclaux : « Nous ne sommes pas là pour parler des 80km/h, mais pour rappeler aux gens à quel point il est important de respecter le code de la route. Ça peut sauver des vies. » Un message que l’association tente de transmettre sans tomber dans la moralisation : « et c’est ce qui est plus compliqué », précise Maryse Masclaux.
« Ceux qui refuseront de coopérer seront verbalisés »
Les automobilistes contrôlés entre 85 et 90km/h le long de la RN88, dans le sens Le Puy-Costaros s’en sont sortis avec un simple rappel à l’ordre de la part des gendarmes et un tête-à-tête de quelques minutes avec les bénévoles de Vivre et Conduire. « Mais ceux qui refuseront de coopérer seront verbalisés », précise le préfet de la Haute-Loire. Un avertissement nécessaire car ce dispositif se multipliera sur les routes du département, le temps que les automobilistes s'adaptent à cette nouvelle limitation de vitesse. Un temps d’adaptation qui ne sera pas éternel, d’ici deux à trois semaines la tolérance zéro fera son grand retour.


Le radar tronçon de Pradelles, une exception dans le département
« Tous les radars fixes ont été actualisés », a annoncé le préfet sur le point de contrôles tenu par les gendarmes. Oui mais voilà, lors de la venue d’Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, le mercredi 27 juin 2018 au Puy-en-Velay, un militant de la Fédération Française des Motards en Colère, avait pointé du doigt une exception : le radar tronçon situé sur la RN88 en direction de Pradelles. En effet, ce radar tronçon s’étend sur une distance de sept kilomètres de route qui varie d’une à deux voies dans les deux sens de circulation. Alors quelle vitesse prendre en compte ? D’après les services de la préfecture, cet appareil n’a pas été actualisé, la vitesse moyenne autorisée reste donc 90km/h. Mais il sera déplacé d’ici la fin de l’année, très probablement après les grandes vacances et sera donc programmé pour les 80km/h. Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire