50 nuances de rouge à Saint-Julien-Chapteuil

dim 23/08/2015 - 15:55 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:36

Une bonne saison à en croire les dires pour les producteurs de fruits rouges, malgré de fortes chaleurs précoces obligeant les récoltes à être avancées. Le succès de l’événement, lui, ne s’essouffle pas et au fil des années de plus en plus de producteurs passent par Saint-Julien pour ce marché jugé comme immanquable.

Du panier au pot
Un vanneur fait une démonstration avec un tour de main assuré, le panier osier, accessoire indispensable pour la chasse à la myrtille, commence à prendre forme. Plus loin, quelques perles bleues ornent une tarte sur un stand de pâtisseries. On la commercialise en confiture, chez d’autres on fait des jus. « On cherche à mettre en valeur les produits du massif du Meygal » raconte Sandrine Thomas, vice-présidente de l’association, « c’est une journée qui reste simple, très conviviale, à travers laquelle on favorise les producteurs locaux ».

Entrée – plat – dessert...et goûter !
Les fruits rouges font d’excellents mariages, alors pour faire plaisir à tout le monde un repas gastronomique concocté par le Barriol et J.P Vidal, tous deux restaurateurs, était proposé en milieu de journée.

Au menu, tarte fine de truite de Vourzac en bavaroise aux framboises, cochon de Haute-Loire aux myrtilles ou encore frisson acidulé aux fruits rouges du Velay, le tout arrosé avec du pétillant griotte. De la cuisine de grand standing à un prix raisonnable, nul doute que l’initiative a rencontré un franc succès.

En fin d’après-midi, plusieurs centaines de gourmands pourront encore jeter leur dévolu sur la traditionnelle tarte géante, qui s’était vendue en 300 parts l’an dernier !

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire