45 000 euros en moins pour les manifestations culturelles en Haute-Loire

Par Nicolas Defay, Annabel Walker mar 07/06/2022 - 12:00 , Mise à jour le 07/06/2022 à 12:00

"La culture à la tronçonneuse ". Telle est la formule employée par le groupe d'opposition Les Ecologistes Auvergne-Rhône-Alpes pour fustiger l'attitude de Laurent Wauquiez face aux acteurs culturels de la Région. En Haute-Loire, entre 2021 et 2022, ce sont plus de 45 000 euros amputés du budget destiné aux festivals, concerts, théâtres et autres.

"Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes et Sophie Rotkopf, vice-présidente chargée de la culture sont engagés dans un saccage méthodique des acteurs culturels de notre région, indique les opposants écologistes sur leur site. Pour la commission permanente du 25 mai 2022, ce sont pas moins de 139 acteurs culturels, de tous les territoires de la région, qui sont victimes de suppressions ou baisses de budget, pour un total de 3,2 millions d’euros. Nous atteignons 4 millions d’euros de coupes franches depuis le début de l’année".

D'après le média La Tribune de Lyon en date du 2 juin 2022, la nouvelle ministre de la Culture Rima Abdul-Malak souhaite rencontrer d'urgence Laurent Wauquiez pour aborder le thème des coupes budgétaires effectuées par la Région aux structures culturelles

100% en moins pour le Chambon, 60% en moins pour Langeac...

Parce que la Haute-Loire fait partie de la grande Région, elle ne fait pas exception. Ainsi, sur les 14 manifestations culturelles qui perçoivent des aides du Conseil Régional dans le département, aucune n'a reçu une subvention plus élevée en 2022  par rapport à 2021. Sur les 14, 8 ont même perçu bien moins que l'année précédente, voire aucune aide comme les Lectures sous l'arbre au Chambon-sur-Lignon.

En 2021, 379 200 euros ont été distribués de la part de la Région aux 14 structures culturelles altiligériennes. En 2022, 332 925 euros. Précisément, ce sont ainsi 46 275 euros en moins.

"En 1951, Albert Camus disait : « Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude ».

Aujourd’hui, partout en région AURA, mais plus particulièrement en Haute- Loire, le Président du Conseil Régional annonce des coupes historiques dans les subventions régionales liées à la culture. Du roi de l’oiseau aux Lectures sous l’arbre du Chambon sur Lignon, rien n‘est épargné. Il convient de redire ici que la culture n’est ni plus ni moins que le ciment d’une société, encore plus au cœur de nos ruralités.

Depuis 2017, l’Etat n’a eu de cesse d’augmenter les budgets culturels. Le monde de la culture a traversé la crise sanitaire d’une façon remarquable, le gouvernement a soutenu ses acteurs par le quoi qu’il en coûte. Le budget de 2022 a dépassé les 4 milliards d’euros, soit une augmentation de 13% sur 5 ans. Le régime de l’intermittence a été maintenu par la décision présidentielle d’une année blanche. Le point clé de cette politique culturelle reste évidemment le Pass Culture qui offre à nos jeunes un accès à toutes les composantes de la vie culturelle, de la lecture au cinéma en passant par le théâtre.

Ce second quinquennat sera à nouveau pleinement engagé pour la culture. Parce qu’il s’agit d’un enjeu mondial et sociétal. Toutes les forces politiques, quelles qu’elles soient doivent défendre ce trésor. En Haute-Loire, en tant que députée de la République, je me battrai contre ces coupes budgétaires qui sont un non-sens. Je me battrai pour tous les acteurs de cette belle maison qu’est celle de la culture, elle le mérite et surtout a besoin que, collectivement, nous y mettions les moyens.

Parce qu’agir pour la culture, c’est ne pas hypothéquer l’avenir de nos jeunes, je serai aux côtés de celles et ceux qui défendront le monde de la Culture et me battrai contre cette volonté de faire des économies sur un secteur important dans le développement de notre département et de notre pays".

"Un jeu de massacre", disent les écologistes

D'après le site des Ecologistes AuRa : "Laurent Wauquiez a engagé un jeu de massacre : les arts vivants et l’art contemporain sont particulièrement touchés. On peut craindre une dénonciation de Wauquiez de l’élitisme des structures. Or toutes ces structures sont des lieux de diffusion qui accueillent des productions mais font aussi un gros travail de médiation avec des publics très différents : les élèves des collèges, des lycées, les apprentis, les personnes des quartiers dont les visites et autres projets pédagogiques seront mis en danger".

Ci-dessous, un graphique permettant de visualiser la baisse générale des subventions régionales à la culture en Haute-Loire :

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

3 commentaires

du

mar 07/06/2022 - 16:31

Monsieur le Maire du Puy aura sans doute beaucoup de difficultés à expliquer pourquoi son mentor réduit ainsi de façon drastique la subvention accordée aux fêtes du "Roi de l'Oiseau". Même si il est vrai que ces fêtes n'ont pas grand chose de culturel. La Haute-Loire, fille aînée de la secte AURA, ne serait-elle plus "sous le robinet" comme le premier édile de la cité ponote se plaît à nous le seriner régulièrement ? Ou alors, craignant d'être à nouveau soupçonné de trafic d'influence, M.le suppléant de la future ex-députée de la 1ère circonscription veut-il faire la démonstration que jamais il ne songerait à favoriser quelqu'un aux dépends de tous les autres ? Pas même la commune du Chambon depuis que sa maman n'en est plus La Maire.

ru

mar 07/06/2022 - 15:09

Combien coûtent ces immenses panneaux bleus qui font la pub pour la région et créent une pollution visuelle ? Sans compter les innombrables banderoles devenues obligatoires dans ttes les manifestations , les entrées de village  etc etc

 

Cet argent pourrait peut-être être mieux utiliser
La culture ? mais aussi la santé

m.

mar 07/06/2022 - 13:38

Mr Wauquiez a surement plus urgent a payer que la culture: son salaire, ses voyages, ses suppléants,etc... Quand on promet beaucoup d'argent à certains, on supprime de l'autre. Mais le résultat est le même ce sont nos impôts qui trinquent. Allons travailler pour eux, pas de divertissement, ni de culture, c'est pas grave pour ces gens, il faut qu'on reste inculte en France.