26 soirées musicales au programme de l'Altilive 2016

jeu 18/02/2016 - 19:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Comme chaque année depuis six ans maintenant, le festival Altilive fait vibrer les quatre coins de la Haute-Loire. Ce grand rendez-vous des musiques actuelles a débuté ce samedi 27 février 2016 pour un mois de festivités et d'échanges pluri-culturels.

Quelques chiffres

Avec ses 47 événements et ses 26 soirées musicales le festival va permettre de rassembler environ 8 500 spectateurs dans 21 communes du département. Seront mobilisés : 300 bénévoles associatifs, 169 artistes, 50 professionnels et de nombreux partenaires.

Un peu d'histoire ?

C'est en 2009 que les acteurs des musiques actuelles se sont réunis à l'initiative d'Haute-Loire Musiques Danses, organisme culturel du Conseil départemental, pour créer ensemble un projet commun et fédérateur et, plus précisément à l'époque, pour fêter les dix ans du Big Jama (dispositif de repérage et d'accompagnement de groupes dédiés aux jeunes artistes). De ce projet est née une volonté commune de proposer un temps fort dédié aux musiques actuelles dans des actions collectives et concertées.

Un réseau d'acteurs solidaires
L'Altilive est aujourd'hui devenu un temps fort et reconnu en Haute-Loire à la sortie de l'hiver où les programmations et les rassemblements sont souvent moins fréquents. Les actions connexes et complémentaires en marge des concerts permettent au public, aux organisateurs et aux artistes de se réunir et d'échanger autour d'une même passion. De nombreux ateliers avec les scolaires ont lieu dans ce même but, tout comme certains concerts qui se feront à la maison d'arrêt du Puy, une tradition désormais. Car l'esprit Altilive, c'est avant tout une ouverture vers l'autre. Le directeur du centre Haute-Loire Musiques danses, Grégory Lasson, s'en réjouit : "L'Altilive porte avant tout un message de tolérance et de culture partagée à travers la multiplicité des programmations dans les genres (reggae, jazz, celtic  etc ...) et les différents partenariats entre les acteurs culturels".

Le cru 2016

Pas de grosses têtes d'affiches à proprement parler, cette année, mais une multitude de groupes locaux comme Lo Radzouka, Jazz en Velay, Bario populo, Jur, Douce Amère, Lady H, etc. Doni Doni, Chtriki et les Tit'Nassels proposeront aussi des concerts dédiés aux scolaires. En marge, de nombreuses actions sont proposées : ateliers voix, stages de percussions, ciné reggae, projets clip vidéos... Après deux concerts, ce samedi à Blanhac et Aurec-sur-Loire, l'Altilive 2016 se poursuit ce vendredi 4 mars avec le Chtriki au théâtre d'Yssingeaux.

M.G.

> Le programme complet de l'Altilive 2016

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire