15 km du Puy : pas de record du monde, mais toujours un succès

mer 01/05/2019 - 19:12 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

----988
C'est le nombre total de coureurs qui ont terminé les 15 km du Puy sur cette 37e édition (ils étaient 1 066 inscrits à l'origine).
207 enfants ont bouclé les 2km (sur 225 inscrits).
En tout, on compte 1 285 inscrits, sans compter les enfants du 1km qui se sont inscrits sur place. Le chiffre total de participation s'établit donc autour de 1 500. Ce n'est pas un record de participation.
-----Un peu de vent a soufflé sur la cité vellave ce mercredi 1er mai 2019, mais pas celui tant attendu par les organisateurs de la nouvelle performance mondiale qui serait venu apporter à la ville du Puy-en-Velay un éclairage certain dans le monde de la course à pied. Si la chaleur était agréable pour les spectacteurs, elle était difficilement tenable pour les 1 200 coureurs. Des coureurs acclamés par toujours autant de monde autour du parcours, pour ce spectacle gratuit, qui avait un enjeu particulier cette année avec la tentative de record du monde. Un parcours très festif, très animé avec de la musique, de la danse country et toujours autant d'applaudissements tout au long de l'épreuve.

> Les résultats sont accessibles en bas de page

Recordman de l'épreuve vellave
"Le circuit n'est pas très facile", reconnaissent la plupart des coureurs, notamment à cause d'une chaussée parfois endommagée. Les lièvres des internationaux, eux, n'ont pas tenu leur rang pour que la meilleure performance mondiale puisse être battue puisqu'au cinquième kilomètre seulement, le lièvre de Rhonex Kipruto a totalement laché prise, laissant seul le Kényan pour les 10 km restants.
Trop pour un seul homme, qui échoue à tout de même 50 secondes de la meilleure performance mondiale mais qui, en passant sous la barre des 42 minutes (41'55), détrône cependant Mathew Kimeli, recordman de l'épreuve vellave en 2017. Avec cet exploit, le jeune coureur (19 ans) remporte aussi la meilleure performance mondiale sur 15 km chez les moins de 20 ans.

"C'est quand même la meilleure performance mondiale de l'année et c'est probablement l'une des quinze meilleures performances de tous les temps", se félicitait André Chouvet, le directeur de la course, quelques minutes après l'arrivée des premiers locaux.

Un condensé du direct vidéo :

Les locaux à l'honneur
Du côté des coureurs de Haute-Loire justement, Aurélien Rivet (29 ans), de Velay Athlétisme, est le premier à franchir la ligne sur le sable du Breuil (16ème position), en 50'11. A 29 ans, ce licencié du Velay Athlétisme prend du galon d’un coup : jusqu’à l’année dernière, il ne s’entraînait que quelques dimanches avant la course. La seule course locale à laquelle il participait. Son visage vous dit peut-être quelque chose : pendant deux ans, il a sillonné Le Puy au guidon de son triporteur sous l'enseigne "Mon Coursier de Quartier" jusqu'à fin 2017. De quoi se faire des jambes en béton.

Le nouveau prodige du Velay Athlétisme est suivi de près par son camarade d'entraînement Esteban Botelho, longtemps 1er Altiligérien sur la course du 1er mai (21ème position) en 51'32. Cette saison, un virus hivernal l'a éloigné de l'entraînement pendant une longue période 'lempêchant de participer aux championnats de France de cross).

À saluer, la performance de Marion Driot, du Velay Athlétisme, première Française et 4ème féminine en 1h00m11s.
Découvrez leurs réactions en vidéo quelques secondes seulement après l'arrivée :


C'est toujours Jean Ndayisenga qui détient le record pour un athlète licencié en Haute-Loire sur les 15km du Puy avec un chrono de 45'48 en 2002.

Et d'autres locaux

----Une dizaine de malaises
C'est ce qu'ont recensé les sapeurs-pompiers de Haute-Loire au terme de cette course, marquée par un soleil pesant.-----Séparer l'élite des régionaux : une expérience qui pourrait être reconduite
En séparant l'élite de la course mondiale et les régionaux (c'était la première fois que cette formule était expérimentée), on a pu "parler des meilleures locaux et s'intéresser à leurs performances", appuie André Chouvet, alors que sinon ils sont parfois noyés dans le flot des coureurs internationaux.
"C'était vraiment que positif", ajoute-t-il, de là à réitérer l'expérience ? "Je ne sais pas si on le refera, c'était circonstanciel cette année, mais on va demander l'avis des uns et des autres pour refaire une course élite qui part en amont, peut-être pas une demi heure comme cette année, mais une dizaine de minutes pourrait suffire".

Maxime Pitavy

Les classements :

> 15 km 2019 General  > 15 km 2019 Femmes   > 15 km 2019 Hommes

> 2 km jeunes

> Par équipe

> Pour les classements handi cliquer ici

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire