15 km du Puy : la crème de la crème dans les rues ponotes ?

dim 24/01/2016 - 16:38 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:38

Les 15 km du Puy-en-Velay se préparent avec un nouveau parcours. Avec plus de 1 300 participants en 2015, l'organisation de la course veut mettre la barre haute avec nouveautés et célébrités.

Après l'annonce de la modification du trajet, les réactions ne se sont pas faites attendre. "C'est très positif dans l'ensemble, confie André Chouvet, président de l'association des 15 km, le tracé est plus facile et moins répétitif. La dernière boucle était vraiment très difficile pour les coureurs." Le nouvel itinéraire devrait être mesuré très bientôt par des mesureurs professionnels. "On a le droit à 15m de marge d'erreur, c'est très peu", explique le président.

La crème de la crème
Une équipe de Kényans voudrait battre le record établi en 2001 : 42 minutes et 43 secondes. L'organisation avance des noms comme ceux de Richard Sigei, John Langat ou encore Daniel Salel. En 2015, ces figures de la course à pied ont remporté de nombreuses courses européennes et américaines.
Daniel Salel est 54e au classement mondial Course sur route homme. Richard Sigel, lui, est 84e au classement mondial des marathons. Mais mieux ! Un sportif classé dans le top 3 mondial des meilleures performances en marathon pourrait répondre présent.  Ce dernier, dont le nom restera secret jusqu'à la confirmation de sa venue, viendrait pour s'entraîner avant le marathon de Berlin en septembre 2016. Aller, un petit indice pour la route : il court 42,195 km en moin de 2h05.

Des volontaires pour battre les jeunes
Encore une nouveauté attend cette édition 2016 et elle concerne le défi jeunes. Pour rappel, des équipes de collégiens se mesurent à un athlète professionnel sur 4 000 m. En 2015, Driss El Himer avait relevé le défi et l'avait perdu. "Nous aimerions un coureur français", oriente André Chouvet. Plusieurs noms circulent déjà. Parmi eux, celui d'un international Clermontois. "Il est venu me voir l'an dernier pour me dire qu'il était intéressé", précise le président. Cette année, c'est le Comité départemental d'athlétisme qui s'occupe de recruter des équipes de jeunes coureurs. "On devait en avoir huit", contre seulement cinq en 2015.

Il faudra s'armer de patience avant d'avoir les noms officiels. Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes.

Emma Jouve

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire