130 000 m² partent en fumée au Puy-en-Velay

ven 12/08/2022 - 21:30 , Mise à jour le 12/08/2022 à 21:30

Ce ne sont pas moins de 106 pompiers qui ont fait face aux flammes sur les hauteurs de la ville du Puy, ce vendredi 12 août, ravageant 13 hectares d’herbes sèches et de bois divers.

Vidéo en fin d'article

L’alerte a été donnée vers 17h30. Les forces de secours sont alors demandées pour circonscrire un départ de feu derrière la clinique Bon Secours. Et puis un autre se déclenche presque au même moment un peu plus haut sur le même secteur. Au total, les pompiers comptabiliseront alors trois départs de feu quasi simultanés, générant un braiser de trois hectares et un second de dix hectares.

Les arbres se sont littéralement transformés en torche.
Les arbres se sont littéralement transformés en torche. Photo par Nicolas Defay

98 pompiers, 35 engins

À mesure que les flammes gagnent du terrain sur les terres en pente recouvertes d’herbes sèches, de broussailles et d’arbres de diverses essences, de plus en plus de pompiers arrivent en renfort. Au point fort du sinistre, ce sont alors 98 soldats du feu et 35 engins qui œuvrent ensemble pour freiner les flammes attisées par le vent.

Photo par Nicolas Defay

Un cabanon totalement détruit

Derrière Bon secours et à deux pas du bâtiment hébergeant la DDT et les Restos du Cœur, entre autres, l’incendie s’empare d’un cabanon au niveau du chemin du Fieu. Une fumée acre et noire investit alors le ciel, formée par le bûcher des bidons en plastiques et des pneus entreposés sur place.

Photo par Nicolas Defay

À quelques mètres des habitations

Mais c’est du côté de Taulhac que les forces de secours sont majoritairement regroupées. Le braiser gagne rapidement du terrain, menaçant fortement les maisons de la rue du Pradeau et notamment celles du lotissement La Marqueyre. Les flammes seront fixées à moins de 50 mètres des premières habitations. Tout le voisinage s’est mobilisé pour lutter, aux côtés des pompiers, contre la propagation de l’incendie.

Photo par Nicolas Defay

Une victime en urgence relative

Au terme de cet incendie d’ampleur, si proche de centaines de maisons urbaines, il est heureux de constater que les dégâts restent finalement limités. Un homme, civil, âgé de 63 ans a tout de même été transporté en urgence relative au Centre Hospitalier Émile-Roux. Le feu a été fixé aux alentours de 20 heures. Les pompiers resteront sur place afin de s’assurer qu’aucun nouvel embrasement ne survienne durant la nuit.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés