1,2 million d'euros pour agrandir le golf communautaire du Puy

ven 15/12/2017 - 13:46 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

----En chiffres
Les travaux du golf couteront 1,5 million d'euros au total, dont 1,2 million consacré à l'agrandissement. Les financeurs sont la Région Auvergne-Rhône-Alpes (40%), l'entreprise Réseau de transport électrique (20%), le centre national pour le développement du sport (20%) et enfin l'agglomération du Puy (20%).
-----Créé dans les années 1980, le golf du Puy arrive à un tournant. De 9 trous, il va passer à 18. Soit le standard international. Les élus de l'agglomération - propriétaire des lieux - l'ont décidé jeudi 14 décembre, lors de la dernière réunion communautaire de l'année.

L'investissement est de taille : 1,5 million d'euros au total, dont 1,2 pour le seul agrandissement [Lire encadré]. "L'intérêt n'est pas seulement sportif. Il est surtout touristique", précise d'emblée Michel Joubert, président de l'agglo, pour justifier l'effort financier. Marc Giraud, maire de Saint-Etienne-Lardeyrol, approuve également. "On a vraiment besoin de ce 18 trous pour compléter notre offre touristique. On ne peut pas accueillir que des randonneurs". Et l'élu de préciser : "Mais il faudra, encore davantage, ouvrir les lieux à la population. Aux écoles notamment."
"1,2 million pour 9 trous de plus, ça m'interroge"
Mais l'argument de l'attractivité touristique n'a pas suffit à convaincre certains élus. Pour la maire de Vorey Cécile Galien, "1,2 million d'euros pour 9 trous de plus, ça m'interroge. D'autant qu'il y a déjà deux autres golfs en Haute-Loire. J'entends les spécialistes de la discipline, mais tout cet argent public me questionne."

Même son de cloche chez l'élu de Saint-Germain Laprade Michel Laurent. "Je trouve que cet investissement n'est quand même pas prioritaire. C'est un gros coût. Et le problème, quand des gens plus fortunés viennent, c'est que ça monte les prix, et que les locaux ne peuvent plus venir". Le golf, réservé aux plus riches? Marc Giraud dément. Le maire de Ceyssac, la commune où se trouve le golf communautaire, l'assure : "Des habitants de ma commune y vont. Ils sont chauffeurs routiers, salariés... Ce sport se démocratise." Il en est certain : "le golf à 18 trous va attirer plus de touristes et remplir les gites alentour".

Dans les années à venir, le débat sur la destination de l'argent public devrait se clore de lui-même : après les travaux, l'objectif est de trouver un exploitant privé pour gérer la structure.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire