Lycée Jean Monnet : les élèves n'ont plus à se déplacer pour se restaurer sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Lycée Jean Monnet : les élèves n'ont plus à se déplacer pour se restaurer

Date : 04/11/2019 | Mise à jour : 05/11/2019 06:38
Partager

Les internes et demi-pensionnaires de Jean Monnet au Puy-en-Velay, ont accès, depuis ce lundi 4 novembre, à une nouvelle salle de restauration installée dans le gymnase du lycée. Une solution provisoire en attendant que le réfectoire en partie détruit par un incendie volontaire le jeudi 25 avril 2019 à l'aube, soit réhabilité.

>> A lire aussi : Rentrée au lycée Jean Monnet : "la reconstruction est en cours"

Après plusieurs mois de galère à devoir se déplacer jusqu'au lycée Charles & Adrien Dupuy ou au collège Jules Vallès pour prendre leurs repas, les élèves de Jean-Monnet ont découvert en ce jour de rentrée des vacances de la Toussaint, leur nouveau réfectoire. Une satisfaction à la fois pour les élèves comme pour le proviseur, Constantin Kontaxakis, qui après avoir essuyé une quarantaine de désistements de demi-pensionnaires depuis le mois d'avril dernier, a enregistré dès ce lundi matin de nouvelles inscriptions.

  
(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Cette nouvelle salle de restauration qui compte 156 places assises, a été installée de manière provisoire dans le gymnase du lycée (les cours de sports sont quant à eux déplacés dans des gymnases d'autres établissements ou dans des structures sportives de la ville). Pour ce faire, deux semaines de travaux d'ajustement ont été nécessaires pour notamment la mise en place d'une connexion électrique et en eau ainsi que d'une sécurité incendie, la remise aux normes du système de chauffage ou encore l'aménagement de six préfabriqués dans lesquels seront assurées la "petite plonge" et la remise en chauffe des plats. Car si les élèves peuvent désormais se restaurer à domicile, les repas seront préparés dans les cuisines du lycée Charles et Adrien Dupuy avant d'être acheminés vers Jean-Monnet par camion. Ce lundi midi, il ne manquait plus que le feu vert des services vétérinaires pour que cette organisation solidaire entre les deux établissements ponots puisse se mettre en place, ce qui devrait être chose faite dès demain. Alors pour assurer les repas de ce jour de rentrée, le lycée Jean Monnet a exceptionnellement sollicité une entreprise yssingelaise pour la livraison de plats préparés.

Deux services seront réalisés tous les midis, et organisés selon l'emploi du temps de chaque classe. Rappelons que l'établissement compte 400 élèves dont 280 demi-pensionnaires (effectif complet hors stage) et 106 internes.


(Six préfabriqués d'une surface totale de 86m², jouxtent désormais le gymnase du lycée Jean Monnet. Photo © Zoomdici - S.Ma)

>> A lire : Incendie au lycée Jean Monnet : "la structure du bâtiment n'est pas atteinte"

Vers un lycée tout neuf

Cette organisation devrait être maintenue jusqu'à la rentrée de septembre 2020. "Les appels d'offres pour la réhabilitation du self incendié au mois d'avril dernier sont en cours de finalisation. Les travaux devraient débuter au printemps pour permettre l'accueil des internes et demi-pensionnaires dès septembre", commente le proviseur. Le montant des dégâts est estimé entre 1,5 et 2 millions d'euros.

Le gymnase, une fois sa mission de cantine terminée, sera lui aussi réhabilité. Entre autres travaux de remise aux normes, le mur d'escalade actuel, devenu obsolète, sera remplacé. Ce chantier-là devrait se dérouler entre le mois de juin et la fin du mois d'août 2020. Mais avant cela et dès janvier, les travaux de mise en sécurité du lycée commenceront avec l'installation de portes tourniquet et de caméras de vidéosurveillance. Et...

   
(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Quant aux suites judiciaires...

Rappel des faits : Le jeudi 25 avril 2019, vers 5 heures du matin, les policiers et les pompiers étaient appelés en intervention au lycée professionnel Jean-Monnet du Puy, pour l'agression de Constantin Kontaxakis, le proviseur, dans son logement de fonction par deux individus cagoulés et munis d'un chalumeau, qui avaient également mis le feu au self du lycée et commis des dégradations dans le gymnase de l'établissement avant de prendre la fuite.

Le proviseur a été reçu par le juge d'instruction et une expertise médicale a été effectuée sur l'un des deux suspects interpellés et placés en détention provisoire (le deuxième avait mis fin à ses jours au mois d'août dernier). La date du jugement n'a pour l'heure pas été programmée.

Stéphanie Marin


 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire