Le Puy : des vélos électriques pour la police municipale sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le Puy : des vélos électriques pour la police municipale

Date : 22/11/2019 | Mise à jour : 25/11/2019 06:44
Partager

Sur route ou sur pavés, ces VTT électriques doivent augmenter le rayon d'action et la rapidité d'intervention des policiers tout en les plaçant au plus proche de la population.

"C'est un intérêt écologique bien évidemment", explique le maire du Puy Michel Chapuis, "mais aussi de proximité et de rapidité", avec une présence rassurante en centre-ville.
À l'heure de la mobilité douce, les policiers municpaux se mettent au diapason et ils pourront en effet plus aisément s'arrêter pour discuter avec la population et ainsi renforcer les liens. Mais aussi intervenir plus rapidement en cas de probème.

Se faufiler aux heures de pointe jusqu'en haute ville

Ces équipements devraient permettre d'améliorer la rapidité d'intervention des agents sur tous les types de terrain, que ce soient des sentiers, des routes ou les nombreuses rues pavées du centre ville du Puy. Certains endroits sont difficiles d'accès en voiture, notamment le centre ville historique. Avec leur moteur de 500 Watts, ces vélos permettent de monter la rue des Tables par exemple sans réelle difficulté. C'est aussi un moyen de se faufiler rapidement dans une circulation parfois dense aux heures de pointe.

Les freins au vélo en Haute-Loire

L'usage du vélo représente moins de 1% des déplacements sur le département. Les principaux freins à sa pratique seraient en partie liés à la forte déclivité du territoire, aux conditions météorologiques ainsi qu'aux aménagements destinés aux vélos.

Des "observateurs avisés" des difficultés que rencontrent les cyclistes au Puy

Pour le maire du Puy, cet équipement permettra aussi aux policiers d'être "des observateurs avisés des problématiques que l'on peut rencontrer en mobilité douce, et leur retour sera précieux pour en améliorer les conditions au Puy". Des conditions régulièrement critiquées par les cyclistes, alors que Sylvie Banoun, coordinatrice interministérielle pour le développement de la marche et l’usage du vélo, avait placé le Puy en queue de peloton lors d'une visite en mai 2018.
Pourtant, depuis plusieurs mois maintenant, le maire du Puy ne cesse de le répéter : chaque chantier de voirie engage une réflexion de la municipalité pour la réalisation d'un espace partagé, d'une bande cyclable ou quand c'est possible, ce qui est rare au vu de la topographie de la ville, d'une piste cyclable (séparée de la circulation motorisée).

>> A lire aussi : Le Puy : voies cyclables, un projet tout tracé ?




Déjà deux vélos électriques à la disposition des gendarmes

En matière de vélos électriques, un domaine dont l'Agglo est en charge, Le Puy possède une flotte de 36 deux-roues (plus quatre à la Maison des services au public de Craponne-sur-Arzon) ainsi qu'une boutique vélos et des zones de stationnement sécurisées sur la place Michelet, le parking d'Estroulhas et le Pôle Intermodal.
L'agglo du Puy avait déjà mis à disposition de la gendarmerie de la Haute-Loire deux vélos électriques, c'est donc au tour de la police municipale. Notons que l'apport de ces deux véhicules s'est fait en accord avec les policiers, qui sont volontaires pour tester ces VTT électriques.

De 11 à 14 policiers municipaux

Cette action s'inscrit dans un élan de renforcement de la police municipale, avec l'extension du dispositif de vidéo-protection, et surtout la création d'une brigade de nuit de la police municipale, pour assurer notamment une surveillance lors des grands événements estivaux. Les effectifs sont ainsi passés de 11 à 14 policiers municpaux. Les locaux ont également été agrandis.



"On commence avec deux vélos, on va tester l'efficacité du dispositif et on pourra augmenter la flotte si nécessaire. L'objectif est aussi d'impulser quelque chose dans l'ensemble de la population", conclut le maire Michel Chapuis.

Maxime Pitavy






Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 23 novembre 2019 - 19h26
à côté du tonnerre mécanique, ces vélos c'est de la gnognotte

Signaler un abus

img_journalisterj le 23 novembre 2019 - 08h51
Très bonne initiative, cela fait des lustres que la police utilise le vélo. J'espère qu'ils en profiterons pour faire la tournée des voitures stationnées en double file, en permanence à certains endroits de la ville.

Signaler un abus

img_journalistea le 23 novembre 2019 - 01h09
Casque et gants obligatoire avec un moteur de 500 W

Signaler un abus