Haute-Loire : première rencontre entre le nouveau préfet et le monde agricole sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Haute-Loire : première rencontre entre le nouveau préfet et le monde agricole

Date : 03/09/2020 | Mise à jour : 08/09/2020 10:19
Partager

Seulement trois jours après sa prise de fonction, le nouveau préfet de Haute-Loire était à la rencontre des agriculteurs ce jeudi. Un signe fort pour une profession qui représente 7 % des actifs du département et qui n'entretient pas toujours de bons rapports avec les services de l'État.

Prix agricoles, problématique du lait, accords CETA, États Généraux de l'Alimentation (EGalim), sécheresse, Politique Agricole Commune (PAC), avec des subventions qui dépassent bien trop souvent les revenus agricoles, pression foncière pour les installations d'agriculteurs (aides insuffisantes selon les syndicats), agribashing, rendement trop aléatoire de la lentille, vautours et autres loups... les sujets (parfois complexes) ne manquaient pas à la table des discussions ce jeudi après-midi.

Opération lobbying

"À chaque fois qu'arrive un nouveau préfet, c'est l'occasion de lui faire partager les problématiques du monde agricole", explique Yannick Fialip, président de la Chambre d'Agriculture de Haute-Loire, "on est ravi qu'au bout de trois jours, le préfet ait décidé de venir sur une exploitation agricole pour aborder les sujets d'actualité. On a un préfet qui sera, on l'espère, à l'écoute de la profession et on est pour l'instant dans une phase de lobbying et de sensibilisation aux problèmes agricoles d'aujourd'hui".
Un premier contact qualifié de "très respectueux et très ouvert", par le nouveau préfet de Haute-Loire Eric Etienne. Pourtant, comme nous le lui avons rappelé, le dialogue entre corps préfectoral et monde agricole est souvent compliqué (on a souvenir de remorques de fumier régulièrement déversées devant les grilles de la préfectue). "On fera tout pour dialoguer et éviter tout acte de violence", rétorque-t-il, "mais pour l'instant tout se passe bien et je n'ose même pas l'imaginer".

"La Haute-Loire a une carte à jouer sur l'agriculture de demain"

Yannick Fialip, pour vous, c'est un signe fort de voir le préfet venir à votre rencontre aussi tôt après sa prise de fonction ? Vous vous sentez soutenus dans toutes vos revendications ?

(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur tablette ou smartphone)

Rendre hommage à ceux qui se sont levés tous les matins durant le confinement

Si le nouveau préfet s'est déplacé aussi tôt sur une exploitation agricole, c'est d'une part pour confirmer qu'il est bien "un homme de terrain" mais c'est "avant tout une marque de reconnaissance pour des gens qui ont produit durant toute la période de confinement", souligne Eric Etienne, "les Altligériens n'ont manqué de rien, les agriculteurs se sont levés tous les matins, ils ont assuré leur production et ça a rendu les choses beaucoup plus faciles et je voulais en premier lieu leur rendre hommage".
Présent au GAEC des Pierres Rouges à Lesbineyres (commune de Bains), le préfet a découvert une exploitation de 100 hectares avec 55 vaches laitières. Surtout, la famille Mallet participe à l'opération "Bienvenue à la ferme". Plus  de 30 % des revenus de cette exploitation sont issus de cette activité secondaire, avec l'accueil à la ferme des enfants. "Il faut sur ces sujets là aussi s'assurer que l'activité puisse se poursuivre", a estimé Eric Etienne.

"Mettre les grandes surfaces autour de la table des négociations pour valoriser les produits locaux"

Comme vous l'avez souligné, l'agriculture occupe une place importante en Haute-Loire avec 7 % des actifs du département et 15 à 20 % en comptant l'ensemble de l'industrie agro-alimentaire. Pour vous, est-ce une thématique nouvelle ou connaissez-vous bien la question agricole ? Quelles sont selon vous les spécificités de l'agriculture altligérienne ? Que pourrez-vous faire pour répondre à leurs doléances ?

(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur tablette ou smartphone)

Maxime Pitavy





Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteM le 7 septembre 2020 - 20h04
mais ou est L DUPLOMB le ministre de l'agriculture local ?

Signaler un abus

img_journalistepp le 7 septembre 2020 - 19h46
Bien entendu ,comme un préfet se doit d'être ouvert à tous il a dû rencontrer les représentants de la Confédération paysanne .Sinon on serait enclins à penser qu'il ne connait que la fnsea .(comme le ministre de l'agriculture )

Signaler un abus

img_journalisteSR le 7 septembre 2020 - 07h54
doucement, le nouveau préfet est là depuis une semaine. Il a sûrement effectué les rencontres obligatoires des hauts fonctionnaires de l'administration. Ce rendez-vous a sûrement été sollicité par un ancien responsable agricole pour qui les élections sénatoriales sont proches et ceci explique peut-être la précipitation.

Signaler un abus