Eric Etienne, nouveau préfet du département sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Eric Etienne, nouveau préfet du département

Date : 31/08/2020 | Mise à jour : 01/09/2020 14:02
Partager

Il quitte le Nord pour la Haute-Loire. Eric Etienne, né à Toulon il y a 55 ans, a pris les clés de la préfecture altiligérienne depuis ce lundi 31 août 2020. Trois priorités lui apparaissent primordiales pour commencer cette rentrée si particulière sur fond de Covid et d’incertitude.

Depuis lundi 31 août, il est devenu le 29ème préfet du département de la cinquième République et le 95ème depuis le tout premier préfet en 1800 (Antoine Rabusson-Lamothe). Du haut de sa longue expérience dans le corps préfectoral, Eric Etienne a quitté son poste de sous-préfet de Dunkerque pour remplacer Nicolas de Maistre, l’ancien préfet de Haute-Loire affecté quant à lui auprès du Secrétariat Général de la défense et de la sécurité nationale. Si Eric Etienne vient à peine de prendre place, il a déjà défini les axes principaux de ses directives.

« Je suis certain qu’on ne fait rien tout seul dans un coin »

« Je suis extrêmement heureux d’être ici, dans ce département, partage le nouveau préfet de Haute-Loire. Déjà, j’ai été impressionné par le nombre d’ élus présents pour ma prise de fonction, un message fort qui implique un partenariat aussi fort. Car je suis certain qu’on ne fait rien tout seul dans un coin. »
À peine installé entre les murs de la préfecture, Eric Etienne cible trois priorités pour attaquer la rentrée. « Dans quelques jours, le Plan de relance du Gouvernement sera effectif. Il faut que les acteurs économiques altiligériens saisissent à tout prix cette opportunité. J’ai demandé des documents pour promouvoir l’emploi des jeunes avec le dispositif Un jeune, Une solution. Les patrons qui souhaitent ainsi recruter des jeunes peuvent avoir jusqu’à 8 000 euros de baisse de charge. C’est du concret. Il faut absolument que l’activité économique reprenne ».

« Une 2X2 voies ne serait pas inutile »

La déviation de la RN88 St-Hostien/Le Pertuis est l’un des sujets sensibles du moment. Assez sensible pour qu’Eric Etienne ait eu le temps de survoler le dossier. « J’appréhende la question très tranquillement. Je la traiterai en fonction de ce que veulent les gens et les financeurs. Mais il est vrai qu’une 2X2 voies ne serait pas inutile. Mais avant de me prononcer, je veux écouter et être sur le terrain. Ensuite, je verrais ».

Renforcer la sécurité

Deuxième point développé par Eric Etienne, la rentrée scolaire. « J’ai rencontré l’Inspectrice d’Académie, Marie-Hélène Aubry, pour faire un point sur le sujet, confie-t-il. Il est important que, tout comme l’activité économique, l’activité scolaire soit totale. Je ferais en sorte que la rentrée se passe pour le mieux malgré le contexte inédit. » Troisième priorité, la sécurité au sens large du terme. « J’aimerais que la société altiligérienne reste calme notamment du point de vue de l’ordre public. Je sais que mon équipe et moi sommes attendus sur diverses problématiques de sécurité, la présence des forces de l’ordre sur les routes, les incivilités ou encore les cambriolages. Je prendrais des initiatives dès cette semaine sur tous ces sujets ».

« Je préfère convaincre (…) plutôt que contraindre »

Concernant les mesures sanitaires, Eric Etienne parie pour l’autodiscipline plutôt que la contrainte. « Je préfère évidemment que les gens prennent toutes les mesures sanitaires indispensables. Mais je n’ai pas dans l’esprit de les imposer. Les chiffres ne sont, certes, pas bons mais pas extrêmement mauvais non plus avec 17 cas pour 100 000 habitants. Et nous ne sommes pas en zone rouge comme certains départements. Je préfère convaincre sur le port du masque et les mesures barrières plutôt que contraindre. »

Curriculum Vitae :

- 1992 : Attaché du ministère de l’économie, des finances et de l’industrie (Gouvernement d’Édith Cresson)
- 2001 : Directeur adjoint des affaires juridiques du Conseil régional d’Île-de-France
- 2003-05 : Sous-préfet de Commercy
- 2005-07 : Sous-préfet chargé de mission auprès du préfet de la Région Alsace
- 2007-09 : Conseiller technique dans l’équipe de François Fillon
- 2009-14 : Secrétaire général auprès du préfet de la Région Poitou-Charentes
- 2014-16 : Secrétaire général de la préfecture du Finistère
- 2016-20 : Sous-préfet de Dunkerque

Les Gilets Jaunes invités à s’entretenir avec le préfet

D’après certaines sources, une cellule de Gilets Jaunes est en train de se réveiller dans le département. Le préfet de la Haute-Loire affirme être ouvert à la discussion. « Je serai extrêmement vigilant sur le sujet des Gilets Jaunes. Je suis prêt à les recevoir pour dialoguer mais ce qu’il s’est produit devant la préfecture ne se reproduira pas. Je tiens à être ferme là-dessus ! »

Agriculture : « Ne pas aller les voir directement serait une aberration »

Sa vision sur l’agriculture altiligérienne est de tout d’abord rencontrer les protagonistes afin de définir précisément leurs attentes. « Je veux au préalable connaître les gens et leurs besoins, assure Eric Etienne. Quelles sont leurs productions locales, quelles sont leurs difficultés, quelles sont leurs attentes ? Je sais que la situation des agriculteurs en Haute-Loire est assez bonne d’après les documents qui m’ont été remis. Mais ne pas aller les voir directement serait une aberration. Pendant le confinement, il ne faut pas oublier que cette profession a tenu le choc et a nourri le département ».

Les quatre règles à appliquer pour les festivals selon Eric Etienne

La Haute-Loire est souvent décrite comme une terre de festivals. Cette année 2020 a été une hécatombe pour tous ces rendez-vous culturels et populaires. Eric Etienne insiste pour accompagner et aider les prochains événements. «  La préfecture sera là, c’est certain, a-t-il déclaré. Et ce qu’on doit appliquer sont les quatre lettres du ministre de la santé. A, le port du masque. B, pour les lieux bondés. C, dans les milieux clos. D, quand on ne peut pas respecter les distanciations physiques. Si les organisateurs démontrent que tout est respecté en fonction de la situation, il n’y a pas de raison d’annuler un festival. » Concernant le Roi de l’Oiseau, prévu du 18 au 20 septembre uniquement au jardin Henri Vinay et sur la place du Breuil, le préfet de Haute-Loire prendra les mesures en temps voulu.

Nicolas Defay









Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistexR le 3 septembre 2020 - 10h51
Le temps de présence des préfets en Haute Loire ne cesse de diminuer !!!!! Bientôt ile ne feront que 6 mois !!!!

Signaler un abus

img_journalister le 1 septembre 2020 - 15h20
Monsieur le prefet déclare, dixit la presse, à propos de la RN88 " " Je lierai le rapport du commissaire enquêteur" donc il n'en a pas encore pris connaissance , et pourtant ... il ajoute " j'ai pris cet route samedi et je pense qu'une deux fois deux voies a cet endroit ne serait pas inutile" Bel exemple d'impartialité de la part d'un représentant de l'Etat

Signaler un abus

img_journalistepp le 1 septembre 2020 - 10h05
Pas un mot sur la protection de l'environnement ni sur le patrimoine historique , pourtant distingués comme les deux richesses majeures de la Hte-Loire .

Signaler un abus